High-Tech Non classé Tests

J’ai testé le détecteur de radars Excelvan V9

NOTE : ATTENTION LES DÉTECTEURS DE RADAR SONT INTERDITS EN FRANCE. IL EST INTERDIT D’EN FAIRE USAGE SUR LA VOIE PUBLIQUE. LES SANCTIONS SONT LOURDES.

Depuis que le gouvernement a annoncé la baisse prochaine de la vitesse autorisée sur « le réseau secondaire » (entendre par là les routes départementales et nationales) à 80km/h, de plus en plus d’automobilistes envisagent des dispositifs afin d’éviter les fameux « radars ». Parmi toutes les solutions existantes aujourd’hui, les détecteurs de radars sont une alternative radicale mais terriblement tentante.

Depuis quelques années maintenant, les solutions « légales » telle que Coyote ou Waze sont devenues quasiment inefficaces. En effet, il est interdit à ces dispositifs de vous indiquer précisément les radars mais il est encore autorisé de nous prévenir des « zones dangereuses », sur plusieurs km avant ou après le fameux radar… De plus, les radars mobiles (les jumelles laser, ou simplement les bons vieux gendarmes au bord de la route derrière un buisson) sont rarement signalés sur les applications mobiles puisque bien souvent très bien cachés.

Aussi, n’oublions pas les nouveaux dispositifs tels que les radars embarqués (véritables mitraillettes à procès verbal) ou encore les radars à feux rouges. Bref, tout cela fait que désormais il est difficile d’emprunter la route (ou l’autoroute) sans perdre des points et des euros…

Ce qu’il est intéressant de constater, c’est que visiblement ce phénomène s’est développé dans de nombreux pays du globe. Grâce à cette « mondialisation » du PV pour excès de vitesse, un véritable marché parallèle s’est développé. En effet vous pouvez maintenant trouver, pour quelques euros seulement, des appareils sensés vous prévenir des radars que vous pourrez croiser sur votre route.

Le modèle auquel nous allons nous intéresser aujourd’hui est un produit purement chinois, trouvable facilement sur des sites tels que AliExpress, DHGate ou Wish. Appelé « V9 », ce petit boîtier est commercialisé sous de nombreuses marques. La griffe apposée sur notre modèle est la marque de produits électroniques chinois Excelvan. Vous pouvez retrouver de nombreux produits de cette marque sur internet. Webcam, souris, caméra sportives, et j’en passe.

Vendu aux alentours de 15€ sur la plupart des sites internet précédemment cités, ce « V9 » est donc un détecteur d’ondes X, K, Ka, Ku, et VG-2. Ces ondes sont émises par la majorité des radars installés sur nos routes. Ce dispositif est donc sensé détecter ces ondes (qui « rebondissent » partout aux abords des radars) et émettre un signal sonore afin de vous inciter à lever le pied. Je rappelle à nouveau que bien évidemment ce genre d’appareil est complétement illégal en France.

Mon Expérience :

Exaspéré de perdre à nouveau un point pour un passage devant une cabine (vitesse retenue 51km/h au lieu de 50 autorisé…) ces derniers jours, j’ai décidé de me mettre à la recherche d’un détecteur de radar. Un vrai. De ce qui sont illégaux en France. Un truc qui bipera un bon gros coup à l’approche de chaque cabine radar. Alors j’ai demandé à mon ami Google et il m’a indiqué tout un tas d’offres fortes alléchantes sur des sites internet comme AliExpress, Wish ou DHGate. J’ai cliqué sur l’une d’entre elle et je suis tombé sur ce petit bijou : Le Détecteur de Radar Excelvan V9.

Pourquoi V9 ? Car avant il y a eu 8 autres versions (lol). Apparemment cette version 9 est donc l’aboutissement d’une longue lignée de produits semblables mais moins évolués. Je lis quelques retours clients, je parcours internet et je me rends compte qu’à priori, malgré son prix dérisoire (12€ frais de ports inclus), ce petit boîtier serait relativement efficace. Alors hop, un coup de carte bancaire et 15 jours plus tard je reçois dans ma boîte aux lettres le Graal tant attendu.

La première impression est excellente. Le packaging est « propre », la petite boîte fait sérieux, et le fameux V9 est accompagné de quelques accessoires : un adaptateur 12V allume cigare (pour alimenter l’engin), un petit tapis anti-dérapant (MAGIQUE!) et une notice Chinois/Russe/Anglais. Oui Russe car apparemment nos amis de l’ex-URSS sont friands de ces petits appareils…

Ni une ni deux, je me plonge dans la notice et je pose le dispositif du mal sur mon tableau de bord. À noter que le petit tapis anti-dérapant est vraiment incroyablement efficace ! Jamais, au cours de mon utilisation, le boîtier n’est tombé de mon tableau de bord ! Et ce malgré les pavés, les virages serrés et les freinages d’urgence. Une fois l’appareil branché, il vous annonce tout un tas de choses dans une voix robotiques anglaise incompréhensible.

Une fois la notice et la voix nasillarde décryptée, je comprends que cet engin propose deux modes : un mode « Ville » (City) et un mode « Autoroutes » (Highway). Le premier est sensé sonner dès la moindre onde « suspecte » détectée. Le second est là pour les longs trajets, et prévu pour sonner uniquement en cas de signal « fort » détecté…

Autant le dire tout de suite, le mode « City » est inutilisable ! En effet, nos villes regorgent désormais de très nombreux appareils qui émettent les mêmes ondes que les cabines radars du ministère public. N’importe quel détecteur de mouvement, alarme d’entreprise ou portillon automatique feront hurler votre boîtier V9…

Le mode « Highway » est donc le seul mode utilisable au quotidien. Et même malgré sa sensibilité moindre (par rapport au mode City), votre appareil chinois sonnera très souvent pour rien dans n’importe quelle agglomération ou zone industrielle. C’est donc pourquoi, après quelques jours d’utilisation, j’ai décidé d’éteindre le V9 quand je conduis en ville (un bouton ON/OFF se trouve sur l’adaptateur allume cigare).

Par contre, sur la route (j’entends par là de vraies routes de campagne, pas les voies rapides de la région parisienne ou des grandes villes), le détecteur de radars Excelvan V9 fait vraiment le boulot. Il ne sonne qu’à bon escient (radars fixes, radars pédagogiques, radars mobiles, etc.) et se tait lorsque rien n’est à signaler. Seul inconvénient, il ne détecte pas les ondes laser émises par les « jumelles » longues distances des Gendarmes. Vous devrez donc rester vigilant sur ce point. D’autres modèles détectent les ondes laser mais ces modèles sont proposés aux alentours de 100€ (minimum).

Indications à l’écran et signal sonore lorsque le V9 détecte des ondes « Ka » à proximité.

C’est mon avis :

Pour conclure je dirais donc que c’était 12€ bien investis. D’autres modèles similaires sont proposés parfois moins chers (les version 6,7 ou 8) mais je ne pourrais me prononcer sur ceux-là étant donné que je n’ai testé que ce V9 d’Excelvan.

Parfaitement illégal, ce petit boîtier rempli bien sa fonction puisqu’il est très (trop) sensible à toutes les ondes émises par les fameux radars de nos amis des forces de l’ordre et du ministère de l’intérieur. Il sonnera dès que vous approcherez d’un feu rouge équipé d’un radar (ou d’un simple détecteur de présence). Mieux vaut prévenir que guérir et mieux vaut un appareil qui sonne parfois à tord plutôt qu’un appareil qui ne sonne pas du tout …

La qualité de fabrication est vraiment correcte. Le look de l’appareil est à la fois discret mais sympa et les indications sonores ou visuelles deviennent déchiffrables assez vite. En ce qui concerne les trois boutons du dessus, deux servent au volume (+ ou -) des alertes et le bouton central sert à passer du mode City au mode Highway (ou bien du Russe à l’Anglais).

Je n’ai toujours pas réussi à savoir à quoi sert le port micro-USB sur le côté mais pour l’instant je dirais que je ne m’en préoccupe pas tellement. Aussi, notons que si vous vous faites contrôler avec un tel engin sur le tableau de bord, il est fort probable que la Police saisisse le matériel et vous donne une amende. Il existe également des détecteurs de détecteurs de radars (vous suivez?). Très peu de brigades en sont équipées mais sait-on jamais, ce V9 est normalement équipé d’un brouilleur pour contrer ce genre d’appareil…

5 Replies to “J’ai testé le détecteur de radars Excelvan V9

  1. Tellement d’accord ! Un départ à 16h, pas de grid girls et des Halo ignobles, les américains ont dénaturés la F1… Mais bon d’ici quelques mois tout cela nous paraitra normal 😉

    PS : le pauvre Grosjean ne doit pas souvent prendre de PV, il a toujours des problèmes de freins ! ^^
    PS 2 : le pauvre Palmer ne risque plus de faire des excès de vitesse sur les circuits de F1… XD

  2. Jordan,

    Je l’avais vu sur FB l’astuce des gendarmes. Bon, je fais mon me-culpa je n’aurai pas du citer un pilote français alors on va remplacer Grosjean par Palmer 😉
    Totalement hors sujet, on va bien se faire ch.. sans les grid girls et avec le halo

  3. Bonsoir David.
    Merci pour ce commentaire judicieux 😉
    Il faut bien évidement rappeler que c’est complétement interdit d’utiliser un tel équipement.
    Mais justement je trouvais intéressant de publier cet avis qui met en lumière la quasi inutilité d’un tel appareil. D’où la question ultime : le jeu en vaut-il la chandelle ?
    L’idéal étant bien évidemment d’être hyper vigilant aux vitesses autorisées.

  4. Salut,

    Comment dire… Allez, je me lance et je passe pour le sale c.. de service.
    Evidemment, rien à redire sur le test en lui même : c’est bien écrit et l’auteur y a consacré de son temps.

    Toute la problématique repose dans la présentation d’un produit illégal en arguant les mêmes arguments « marre de perdre des points », « 51 au lieu de 50 », etc.. Si notre apprenti Grosjean perd encore un point ce n’est pas parce qu’il roulait à 51 mais environ à 60 compteur donc parfaitement conscient de son infraction. Bref, on ne va pas refaire le débat mais il existe un moyen simple et économique de ne plus perdre de points : c’est le simple respect du code de la route.

    Pour finir, un petit lien vers les sanctions encourues si vous vous faites prendre avec ce genre de gadget :
    https://www.legipermis.com/infractions/detecteur-de-radar.html (1500€ et 6 points ).

    Bonne soirée 😉

Laisser un commentaire