Crypto-Monnaies High-Tech Non classé Société Tests

J’ai testé le « minage » de monnaie virtuelle

Si vous avez lu mon dernier article sur les monnaies virtuelles (ou crypto-monnaies ou encore monnaies cryptographiques), vous savez désormais ce qu’il en est des fameux BitCoin ou autre Ethereum. Mais pour vous procurer ces fameux « coins » il existe plusieurs façons : soit les acheter en les échangeants contre des euros ou des dollars, soit les « miner » pour en obtenir « gratuitement ». Je mets gratuitement entre guillemets car rien n’est vraiment gratuit dans la vie, et je vais vous expliquer tout cela en détails.

 Si vous vous tenez informés du monde informatique, vous devez sans doute savoir que de nombreuses cartes graphiques (surtout les modèles AMD) sont en rupture de stock un peu partout. Les modèles populaires (RX 460/480 et RX 560/580) sont quasiment introuvables et le « minage » de monnaies virtuelles en est la principale cause.

En effet, si vous avez lu attentivement mon article sur les crypto-monnaies, vous devez savoir que tout repose sur un code informatique semblable à un réseau de « super mots de passe ». Pour calculer ces super mots de passe – appelés des blocks – il faut de la puissance de calcul. Et vu que les monnaies électroniques reposent sur la décentralisation, sur un réseau « peer 2 peer » semblable au réseau BitTorrent, chacun peut (doit) apporter sa pierre à l’édifice.

En tous cas, ceux qui le font sont récompensés. Certaines crypto-monnaies ont un nombre limité et fixe d’unité. Le NEO par exemple est fixé à 50 millions d’unités (et chaque NEO vaut actuellement autour de 30€), il n’est donc pas possible de « miner » pour calculer de nouveaux NEO à mettre sur le marché. Cependant, la majorité des devises cryptographiques voient leur nombre d’unités évoluer chaque jour grâce au « minage ». Un peu comme la Banque de France qui imprime de nouveaux billets.

Concrètement, le « minage » consiste à faire faire à sa carte graphique (GPU) ou à son processeur (CPU) des calculs complexes afin de « découvrir » des blocks qui – mis bout à bout – donneront des Moneros, des Fantomcoin, des Ether ou des BitCoin (liste non exhaustive). Le seul soucis, c’est que ces calculs sont lourds et demandent 100% du potentiel de votre GPU (ou CPU), ce qui signifie que ces composants vont chauffer, s’user, et consommer (beaucoup) d’énergie. C’est pour cela que je disais un peu plus haut que ce procédé de « minage » n’est pas totalement gratuit. En effet, votre matière première sera l’électricité.

Pour ma part, étant possesseur d’une des fameuses cartes graphiques AMD connues pour leurs capacités à « miner » des BitCoin ou autres Zcash, j’ai décidé de tester le « minage » il y a quelques mois. Dans un premier temps, j’ai cherché le meilleur programme Windows pour miner. J’ai d’abord découvert des logiciels en lignes de commande tels que Wolf Cryptonote ou encore Claymore Miner. Mais j’ai ensuite trouvé un programme « GUI » (Graphic User Interface) fantastique qui s’appelle MinerGate. Je dis fantastique car MinerGate fait absolument tout pour vous : il va vous créer automatiquement des « wallets » (voir mon article sur les crypto-monnaies) pour les devises supportées, puis d’un simple clic vous permettre de mettre au travail votre GPU et/ou CPU.

Alors je tiens tout de suite à vous prévenir, miner de la crypto-monnaie n’est rentable que si vous possédez une machine vraiment performante (par exemple deux RX 580 en crossfire). Ensuite il faut savoir qu’il faudra laisser tourner votre machine 24/24 si vous souhaitez avoir un retour sur investissement rapide. MinerGate est idéal si vous souhaitez miner de temps de temps, la nuit par exemple et lorsque vous partez au travail. Mais les vrais pros du minage utilisent plutôt des programmes en lignes de commande et laissent leur machine tourner H24.

Pour vous donner un exemple, en deux mois de minage « occasionnel » avec MinerGate et ma petite RX 460 4GB j’ai réussi à gagner 20€ environ. Ce n’est pas grand chose mais c’est déjà un début. J’ai commandé une seconde RX 460 que je vais monter en CrossFire et les deux GPU pourront me faire gagner environ 40€ par mois si je laisse ma machine tourner H24. Le taux de productivité de votre machine est calculé en hash/second (nombre de calculs par seconde effectué par votre machine sur le réseau d’une monnaie virtuelle comme le Monero par exemple). Le site CryptoCompare.com permet de calculer la profitabilité de votre machine en fonction de sa puissance de calcul (H/s), de sa consommation d’électricité (Watts) et du coût du KW/h selon votre contrat EDF (ou Direct Energie ou Engie).

Dans tous les cas, si vous possédez une carte graphique AMD RX 4xx ou RX 5xx je vous conseille vivement de vous essayer au minage de crypto-devises. Cela ne coûte rien (ou presque) d’essayer et les retombées financières peuvent être réellement intéressantes. Cela constitue une sorte d’épargne car en une année, avec une seule RX 480 par exemple, on peut facilement mettre 300€ de côté. Certains particuliers en ont fait une véritable passion et assemblent de sacrées machines :

Jordan
Geek Berruyer de 31 ans.
https://cmonavis.eu

Laisser un commentaire