J’ai testé les Crypto Monnaies (BitCoin, etc.)

Pour les mieux informés d’entre-vous, les BitCoin et autres LiteCoin ou Ethereum ne sont plus des mystères. Peut-être avez-vous déjà investi et fait fructifier votre argent dans ces monnaies « virtuelles ». Mais pour le commun des mortels, BitCoin est déjà un gros mot assimilé au « Dark Net » ou aux pirates et leurs « virus » tels WannaCry et autres Ransomwares du même genre.

Pour casser les préjugés et apprendre par moi-même ce qu’il en est vraiment, cela fait quelques mois que je joue avec ces nouvelles devises et j’y ai investi déjà quelques centaines d’euros qui ont déjà fait des petits 🙂

Commençons par le commencement, et faisons un tour rapide de ce qu’est actuellement le monde des monnaies informatiques. Premièrement, il faut savoir que le BitCoin (précurseur dans les monnaies « virtuelles ») a été « inventé » en 2008 par un Japonais du nom de Satoshi Nakamoto. Ce réseau décentralisé est basé sur le même principe que les mots de passes : la cryptographie.

Je vous invite (si vous avez le courage) à lire la page Wikipedia du BitCoin qui est très intéressante et très complète. Mais si vous n’avez pas le temps ou le courage de lire cette masse d’information, sachez qu’en gros chaque BitCoin est l’équivalent d’un super mot de passe que seul le « code source » peut déchiffrer. Donc le réseau BitCoin (qui contrairement aux monnaies « classiques » est complètement décentralisé) permet de s’échanger ces « super mots de passe » qui sont en fait des suite de signes hexadécimaux (chiffres, lettres mélangés) indéchiffrables car cryptés par un clé SHA-256bits.

Une fois passé cette parenthèse technique, on peut alors s’intéresser à ce qui est vraiment intéressant : combien ça rapporte ? En fait, quand le BitCoin a été « inventé », celui-ci coûtait aux alentours de 40USD (dollars américains). S’échanger des BitCoin était alors anecdotique et cette activité était réservée à un petit monde de geeks et de pirates informatiques. Aujourd’hui, le BitCoin est côté dans toutes les applications boursières et vaut un peu plus de 4000$ (soit environ 4000€). Si vous possédez 2 BitCoin, vous avez alors l’équivalent de 8000€ (que vous pouvez d’ailleurs récupérer en euros sur votre compte grace à des sites comme www.anycoindirect.eu).

Mais cessons un peu de parler du BitCoin, car il est loin d’être seul sur ce nouveau « marché » des monnaies « virtuelles » (je mets des guillemets à « virtuelles » car ces monnaies sont bien réelles et permettent de gagner de l’argent bien réel lui aussi). Parmi les plus courantes et les plus connues actuellement je peux citer le LiteCoin, le Zcash, le Monero, le Ripple, l’Ether et bien d’autres. Vous pouvez d’ailleurs consulter l’excellent site www.coinmarketcap.com qui recense presque toutes les monnaies cryptographiques et vous donne leur capitalisation actuelle (le nombre d’euros ou de dollars investi actuellement dans chacune de ces monnaies).

Pour revenir à mon cas et à mon expérience de ces fameuses crypto-monnaies, sachez que j’ai décidé de m’y intéresser au printemps. Cela fait donc 3/4 mois que j’observe ça de près. Et pour mettre vraiment « les mains dedans » rien de tel que d’y investir de l’argent personnel. J’ai alors choisi avec soin (et donc après m’être bien renseigné) le site www.bitstamp.net qui propose un « wallet » (porte-feuille électronique) pour 4 monnaies virtuelles répandues : le BitCoin, le Ripple, le LiteCoin et l’Ethereum. BitStamp est solide et sérieux. C’est le seul site qui a été approuvé par toutes les autorités monétaires européennes. Pour ouvrir votre compte vous devez montrer patte blanche. En effet, pour éviter le blanchiment d’argent, un site comme BitStamp (ou ses concurrents) vous demandera de nombreux documents pour prouver votre identité et votre domicile.

Une fois votre « wallet » ouvert, vous pouvez acheter des BitCoin ou autre via un virement bancaire SEPA (gratuit) ou un dépôt par carte bancaire (avec frais) ou encore un achat via PayPal (avec beaucoup de frais lol). Une fois votre dépôt effectué, vous pouvez échanger vos euros contre des BitCoin, des Ripple, etc. L’intérêt est d’acheter une monnaie qui devrait prendre de la valeur (logique non?). Quelqu’un qui avait acheté des BitCoin l’année dernière a vu son capital augmenter de 100% en un an… Pas dégueu comme taux… ^^

Actuellement les devises électroniques les plus « rentables » sont l’Ethereum (ou l’Ether Classic), le BitCoin et le Ripple. Mais beaucoup d’autres devises progressent fortement chaque jour (parfois +300% en une seule journée!) mais attention ces nouvelles devises peuvent aussi disparaitre ou être dévaluées aussi vite qu’elles sont apparues. Le plus prudent reste d’investir dans des monnaies « sûres » mais peu capitalisées (le Ripple vaut aujourd’hui 0.20€, il n’est donc pas très risqué d’en acheter une centaine par exemple). Pareil pour le LiteCoin qui vaut seulement 50€ actuellement.

Une fois que vous avez votre porte-feuille de monnaies virtuelles, il n’y a plus qu’a attendre que ça grimpe et les récupérer via un virement sur votre compte bancaire. Vous pouvez aussi les dépenser, puisque désormais le BitCoin peut être utilisé sur des sites d’achats en ligne (peu nombreux en France pour le moment) ou sur Steam (pour les joueurs) ou encore dans certains commerce parisiens. Un site comme www.anycoindirect.eu permet également d’échanger vos Ripple, LiteCoin ou Monero contre un virement sur votre compte PayPal (pour ensuite dépenser vos sous via PayPal ou vous faire un virement SEPA).

Bref, il faut vraiment s’intéresser à cette nouvelle tendance qui, je pense, ne sera pas éphémère, bien au contraire. Certains pays (pauvres) qui pâtissent d’une monnaie locale faible (pays d’Europe de l’Est ou d’Asie Centrale) réfléchissent actuellement à utiliser le BitCoin comme monnaie locale car les crypto-monnaies ont l’intérêt premier d’être « virtuelles » (pas de billets, pas de pièces) donc très difficile à voler (voir impossible quand on utilise le système correctement). Et leur valeur tend à se stabiliser. L’intérêt aussi de ces monnaies est de ne pas dépendre d’un état, d’une nation ou d’un ensemble de pays (comme l’Euro, le Dollar Américain ou la Livre Sterling). Une décision politique ne peut donc pas influer sur le cours de ces monnaies, une catastrophe climatique ou une guerre civile non plus (voir les précédents en Argentine ou au Vénézuela par exemple).

N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires 😉

Jordan

Geek Berruyer de 31 ans.