Nous avons testé le Asus Rog Centurion 7.1

0
Nous avons testé le Asus Rog Centurion 7.1
  • PRÉFACE

26 décembre 2017
Journée noir dans ma vie de gamer. Mon fidèle casque « gaming » au son horrible et au microphone beaucoup trop sensible vient de rendre l’âme. Ciao l’artiste !

27 décembre 2017
Direction le site internet TopAchat, commande passée a 16h30, expédiée a 18h, livraison programmée au lendemain matin ! Whaou !

28 décembre 2017
7h le bonhomme est debout, a l’affût du livreur Chronopost.
10h10 « rip LOUIS XVI » le voila ! (le casque, pas le père Louis !)

  • UNBOXING

 

N’étant pas un grand adepte des unboxings, je ne vais pas m’attarder sur ce point …
Le casque est fournit avec : une carte son « plug and play » ; un câble USB (1 vers 2 sur pc, donc prévoir des USB libres) ; 4 x jack 3.5mm pour relier des enceintes a la base ; une paire de coussinet de rechange (ceux en similicuir sont déjà sur le casque) et un très beau support pour poser le casque entre deux parties de votre jeu favori !

 

  • TEST DU CASQUE A J+20
    Alors que Twitter s’enflamme avec le « jeremstargate », nous on s’embrase pour le « testgate »

 

Première impression
Pendant que certains rappeurs se demandent encore ce qu’ils vont faire de tout leur oseille, pour ma part je me demande ce que je vais faire de tout ces câbles et autres « machins » (car oui quand on est une buse en informatique comme moi, tant qu’on ne sait pas a quoi ça sert, c’est un machin)  tout aussi imposant les uns que les autres …

Déjà le casque est lourd, très lourd, heureusement la semaine de musculation effectué en 2008 va pouvoir m’être utile pour supporter les 450gr du casque ! (Je ferais un tuto + tard sur comment avoir un corps d’Apollon)
Revenons a nos câbles, comme a chaque fois quand je n’ai pas la solution a un problème, je passe un coup de fil a ma mère … sans succès elle ne répond pas ! Je suis seul face a mon destin …

Cable HDMI reliant le casque a sa base : OK
USB de la base vers le PC : OK

Tout s’allume, un bref aller retour dans les paramètres son windows, qui me détecte automatiquement une carte son « ASUS ROG Centurion », et en 7.1 s’il vous plait !
Maintenant il faut paramétrer le casque, et là c’est moins drôle. Le casque étant un bébé ASUS, les drivers sont fournit uniquement avec une carte mère de la même marque. Après 1h de recherche infructueuse, je suis en PLS …

 

 

Tel Jimmy Neutron, je hurle dans mon salon « cerveau en irruption », j’ai trouver la solution a mon problème !
Un appel a la hotline Asus, 10€ la minute, « Bernard Dupont » m’envoie un .exe avec le logiciel que je cherchais.
Celui-ci permet de régler les différents volumes du casque. Devant, derrière, gauche, droite …
Nous pouvons aussi sélectionner et éditer plusieurs profils audio, suivant les jeux ou l’utilisation (mode FPS pour les jeux style COD, CSGO … ; mode Movie pour les films ; Racing pour les jeux de course, etc.).

Sur la base qui sert de carte son, on peut bien évidement régler rapidement ses profils, le son, le micro …

Le logiciel inclus aussi « Sonic radar » qui nous permet de visualiser d’un bref coup d’œil d’où provient le son que notre oreille perçoit. Ce dernier augmentera certains bruits tel que les bruits de tir, de pas, ou encore d’explosion et vous affichera a l’aide d’un radar la provenance du son. Je ne trouve pas cette aide très utile … Bien souvent votre « expérience in game » comprendra vite d’où viens ce « bruit » … pas besoin de polluer son écran.

Casque vissé sur le cailloux du bonhomme, on sent la robustesse de l’objet, le poids s’oublie vite au bout de quelques minutes.
Le 7.1 est impressionnant, un peu déroutant les premières heures. Ma petite tête et mon oreille ont un peu de mal à saisir si le son est proche ou loin. Quelques heures et réglages du casque plus tard, tout va bien mieux. Je comprend enfin d’où vient chaque son, si mon ennemi est sur mes côtes ou non, c’est vraiment jouissif !
Tellement immersif que plusieurs fois j’ai dû jeter un coup d’œil derrière moi, afin de vérifier si c’était pas madame qui n’était pas nette et qui foutait le feu a la baraque …
Je ne devrais pas vous le dire, mais étant joueur aguéri sur Counter-Strike, j’ai déjà délogé un adversaire caché dans un coin grâce a un petit pet lâché par inadvertance ! Chuuut ….

Passons maintenant au micro, plusieurs avis sur internet laissaient penser qu’il été très mauvais. Pour ma part aucun soucis, au contraire il est même très bon.
La carte son possède un petit micro intégré qui permet de réduire considérablement les bruits ambiants. Pour profiter pleinement de cette technologie, vous devez disposer d’environ 70cm entre le casque et la station USB.
Si vos 2 micros détectent le même bruit, comme une frappe sur un clavier, un bébé qui pleure, un Baldu qui hurle (private joke) ou tout autre parasite auditif, le son est automatiquement annulé. Un vrai régal pour vos partenaires de jeux qui ne pourront plus râler sur le son de la TV que madame a mit trop fort !

Un peu plus haut, j’ai annoncé que le poids du casque s’oublie vite après quelques minutes, mais quel soulagement quand vous posez votre casque ! Votre tête se sent enfin libre, et vos oreilles respirent. Je me suis même surprise parfois à le poser, en attendant la fin d’un round tellement les longues sessions de jeu sont épuisantes pour votre ciboulot compressé par ce Centurion.

 

  • Conclusion

Pourquoi il faut acheter l’ASUS ROG Centurion :

– Il fait le café
– 7.1 très immersif
– Micro de bonne qualité
– Support pour casque fourni (inutile mais indispensable)
– Plus besoin de bricoler des heures pour passer du casque aux enceintes (tout cela se gère depuis la station USB, d’un simple coup de molette)

Pourquoi il ne faut pas acheter l’ASUS ROG Centurion :

– Prévoir quand même une machine a café (au cas ou …)
– Le prix (250€ environ)
– Le logiciel Asus Rog n’est pas simple à prendre en main
– Lourd à supporter après plusieurs heures de jeux