Pourquoi je me suis remis aux disques vinyles !

0
Pourquoi je me suis remis aux disques vinyles !

A l’ère du tout dématérialisé, on peut en effet se poser la question ! Je possède un compte Spotify, Deezer, Napster, et utilise régulièrement ces différents services de streaming musical. Je les trouve relativement pertinents afin de faire de bonnes découvertes musicales et le fait de pouvoir créer diverses playlists selon les genres, thèmes, artistes; etc… est un avantage certain. Je possède également une très belle collection de CD, que j’alimente régulièrement, avec l’achat notamment de très beaux coffrets de mes artistes favoris.

Alors pourquoi se remettre à ces vieilles galettes qui fleurent bon les années 80 ? Et bien pour plein de choses en fait !

 

1/ Pour les pochettes 

Ecouter une chanson avec un service en ligne, peut être une activité très sympathique mais il ne vous manque pas quelque chose à chaque fois ? Le visuel ! Pareil pour un CD avec une pochette magnifique mais entourée de plastique, ça ne le fait pas forcément non plus et dénature grandement la beauté de celle-ci. Les pochettes de vinyles, en particulier sur les 33 tours sont de véritables bijoux. Agrandies et mises en valeur, on possède en main un objet déco par excellence.

De nombreux sites proposent d’ailleurs des cadres afin d’exposer nos plus belles pochettes. Pour ma part, je vais sûrement en commander sous peu sur le site Rock on Wall (http://www.rockonwall.com/fr/) qui ont l’air vraiment très pratiques, en particulier pour exposer également les picture disc (disque qui arbore des éléments photographiques et souvent objets de collection). Ce picture disc de Mylène Farmer (mon artiste favorite) n’est-il pas de toute beauté ? Il mérite bien sa place sur le mur de mon salon !

2/ Pour le son

Ici tout est relatif ! Si vous écoutez un disque vinyle neuf, avec une platine de qualité et surtout une bonne cellule (je vous conseille par ailleurs les cellules audio technica) vous aurez un son riche et enveloppant et vous redécouvrirez vos morceaux musicaux. J’ai pu écouter un LP de Phil Collins, chez un ami qui possède une platine qui tient la route et je peux vous assurer que le son est incomparable à celui d’un CD et que dire d’un MP3…  En effet le vinyle est un support analogique, c’est en dire sommairement, qu’on a la courbe complète du son et non pas convertie au format numérique. Mais le vinyle, surtout quand ils sont d’occasion (et j’en ai beaucoup, car je fais régulièrement des vide greniers) c’est aussi ces fameux craquements typiques, qui font aussi le charme de ce support entre tous.  Je reprends énormément de plaisir à écouter de la musique sur un support matériel, chose que j’avais perdu finalement.

 

3/ Pour se faire plaisir 

Ecouter un vinyle, c’est vraiment être dans un moment dédié à cela. Déjà parce que c’est (un peu) fastidieux ! Il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton, comme sur son smartphone et de lancer la musique. Il faut sortir le disque de sa pochette (je suis très méticuleuse avec mes disques, donc je prends mon temps pour faire cela !), le nettoyer convenablement (avec une brosse dédiée c’est le mieux) afin d’enlever la poussière qui prend un malin plaisir à se loger dans les sillons, le placer sur sa platine, régler la vitesse, manipuler le bras, et enfin c’est parti ! Tous ces enchaînements peuvent paraître fastidieux et contraignants, je vous l’accorde, mais quel plaisir d’écouter « vraiment » cette musique !

 

J’ai la sensation de vivre pleinement ce moment, de savourer la musique du disque qui passe, contrairement au MP3 que l’on écoute sans y prêter attention la plupart du temps et en fond sonore. Un moment dédié à l’écoute musical, et rien qu’à cela, et ça fait vraiment du bien !

4/ Pour la collection

La collection ! Je collectionne évidemment tout ce que je peux sur mon artiste favorite, citée plus haut, Mylène Farmer, et redécouvrir tous ses albums, maxis 45 tours, etc… sur vinyle, est une expérience vraiment satisfaisante. Je redécouvre certains titres (pourtant archi connus) avec grand plaisir, tant le son est différent de mes CD.

J’ai pour objectif de me racheter sur vinyle, nombre de mes albums préférés à ce jour, et me faire une jolie collection à l’avenir. Je pense notamment à « Like a prayer » de Madonna (je me rappelle encore de ce 33 tours que je possédais plus jeune et son odeur de patchouli, mais pourquoi n’ai-je pas gardé mes disques !!!!!), ou encore « Nevermind » de Nirvana, « Thriller » de Michael Jackson, et bien d’autres…

 

 

Mon avis

Apparemment le vinyle revient à la mode, et beaucoup se reprennent d’amour pour ce bel objet ! Moi la première, j’ai replongé dans ce mode de consommation musical, et j’avoue y prendre grand plaisir. Alors évidemment, les très jeunes, ne se sentiront peut-être pas attirés par ce retour aux sources, tant ils sont habitués à une multitude de services et d’applications, qui font très bien leur job, c’est à dire délivrer du son. C’est rapide, facile et gratuit (avec publicité).

Avec le vinyle, la dimension de l’écoute musicale est à son paroxysme et on prend un réel plaisir à savourer un album qui nous plaît. Bien sûr, tout n’est pas si facile pour en arriver là, il faut s’équiper déjà de la platine vinyle (pour une de qualité, il faudra compter au minimum 250 à 300 euros), s’acheter des disques, et malgré tout ça des problèmes peuvent demeurer, comme un disque qui saute, un bras de platine mal réglé etc… Donc certes, un peu contraignant et coûteux parfois, mais avec à la clé, un bel objet dans votre main et un son inégalé.

De nombreux sites et chaînes YouTube peuvent vous aider dans ce domaine, si vous êtes néophyte comme moi-même, notamment le site https://www.maplatine.com/fr/ (avec des platines, accessoires, de grande qualité) et la chaîne YouTube de Monsieur Vinyle (@monsieurvinyl sur Twitter) qui donne de précieux conseils sur l’entretien des vinyles par exemple, et nous montre également sa très belle collection !

Alors vous aussi ça vous tente cette plongée dans les sillons du vinyle ? !