Solo : Pas si mal !

0
Solo : Pas si mal !

Han Solo, vous connaissez ? Oui évidemment. Le personnage incarné pendant des décennies par le formidable Harrison Ford a enfin son propre film. Un « spin off » comme disent les américains. Et malheureusement ce film a été complétement saccagé par Disney, par les producteurs, le(s) réalisateur(s) et a souffert d’un bad-buzz incroyable alors même que personne n’avait vu la moindre image. C’est pourquoi, la date de sortie a été avancée à ce mois de mai alors que depuis 4 ans tous les films issus de l’univers Star Wars sortent en fin d’année.

Imaginez donc, l’apriori forcément négatif qu’on peut avoir en allant voir « Solo : a Star Wars Story ». Sachant que les premières projections presse on données lieu à d’immédiates critiques. Mais j’aime me faire ma propre opinion. Surtout quand il s’agit de la saga Star Wars qui a bercée mon enfance. J’ai donc décidé d’aller voir Solo, ce mercredi 23 mai 2018 à la séance de 15h15 et autant dire qu’il n’y avait pas foule dans cette salle numéro 2 du cinéma Méga CGR de Bourges…

Le film commence comme les « vrais » épisodes Stars Wars avec le logo Lucasfilm et avec la ligne de texte bleu azur sur fond noir, dans un silence solennel « Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… ». Puis immédiatement apparaissent les deux visages des deux acteurs principaux du film :  Alden Ehrenreich et Emilia Clarke. Autant dire tout de suite que le premier nommé joue le rôle du jeune Han Solo, et que la belle Emilia Clarke (connue pour son rôle dans GOT) joue un personnage complètement inutile.

Sans vous spoiler, je vais rentrer dans le vif du sujet. Le personnage joué par Emilia Clarke se nomme… je ne sais même plus comment s’appelle ce personnage féminin inutile. Je peux juste dire que le jeune Solo est amoureux de la demoiselle et qu’il va se lancer dans de drôles d’aventures pour la « sauver ». Mais que finalement il découvrira qu’elle n’avait pas besoin de lui et alors il deviendra ce goujat qu’on découvre dans Un Nouvel Espoir et qu’on a adoré dans toute la saga.

L’acteur qui joue Han Solo est vraiment très bon. Sans imiter ou mimer bêtement Harrison Ford, il a réussi à emprunter certaines mimiques de l’acteur qui a incarné Indiana Jones. Le reste du casting est selon moi plutôt raté ou alors insipide. Seul le jeune « black » qui incarne Lando Calrissian est à la hauteur du jeune Alden Ehrenreich. Et si certains personnages sont plutôt réussis ou attachants, on ne peut pas en dire autant du droïd « L3 » qui accompagne Calrissian tout le long du film. Ce personnage, sorte de droïd féministe/révolutionniste, est pour moi complètement raté et n’apporte strictement rien à l’histoire.

Le scénario en lui même est simple, sans génie, mais divertissant, réaliste et plutôt satisfaisant. Il répond à certaines énigmes comme le fameux « Raid de Kessel » et explique la manière dont Solo a acquis le Faucun Millénium ou encore comment a-t-il rencontré Chewbacca. Bref, là dessus, rien à redire. Au niveau du rythme c’est plutôt bon, même si certaines scènes sont aussi utiles que la scène du Casino dans Star Wars Episode VIII.

Les rares scènes d’action pures sont gâchées selon moi par une manière de filmer « à la Transformers ». Vous savez, ces plans très serrés, qui donnent la nausées et qui ne permettent pas de comprendre réellement ce qu’il se passe. On comprend juste que ça bouge beaucoup, que ça explose et qu’il y a de la bagarre… Dommage.

Bref, si Rogue One nous avait régalé et nous avait donné l’espoir d’une nouvelle saga « Star Wars Story » de grande qualité, ce Solo nous a ramené à la réalité du cinéma d’aujourd’hui. La priorité avait visiblement été donné au casting, et le premier réalisateur avait cru réinventer tout un univers en introduisant des personnages aussi inutiles qu’inintéressants. La scène finale avec Emilia Clarke est aussi incompréhensible que loufoque. Et certaines scènes tournent presque au ridicule. D’ailleurs, je ne sais pas si c’est un effet pervers du nouveau phénomène féministe qui existe en ce moment dans le monde du cinéma, mais je n’avais jamais vu autant de personnages féminins dans un film Star Wars ! Je n’ai rien contre les femmes, encore moins contre les femmes dans Star Wars (Rey et Leïa étant deux personnages fabuleux) mais franchement dans Solo ça tourne à l’indigestion…

Le film dure 2h30 et selon moi on aurait pu enlever AU MOINS 1h pour en arriver au même point, à la même histoire. Malgré tout, j’ai passé un bon moment. Les dernières scènes avec le Faucun Millénium sont drôlement sympa, le personnage de Chewbacca est encore plus attachant maintenant qu’avant, et Lando Calrissian est devenu beaucoup plus intéressant. Si vous êtes fan de Star Wars, comme moi, et que vous avez vu tous les films de la saga Star Wars, comme moi, évidemment vous devez aller voir Solo. Attention par contre, ce n’est pas le film de l’année, et je comprends mieux pourquoi Disney a préféré sacrifier ce long métrage en plein mois de mai plutôt que de « teaser » pendant un an sur un film qui aurait forcément déçu les puristes et les autres.