High-Tech Tests

Un mois avec le Galaxy Note 8

Présentation :

Sorti à la rentrée 2017, le Samsung Galaxy Note 8 arrive quelques mois après le Galaxy S8 qui était le premier vrai smartphone « borderless » (quoique). Il inaugure un double capteur photo et adopte un format digne de la série Note, sans oublier le traditionnel stylet.

À titre personnel, j’ai acheté ce Note 8 par « opportunité » et par curiosité. Le S8 était un appareil qui m’a immédiatement séduit, mais son coût assez prohibitif à sa sortie m’avait fait opter pour son ancêtre le Galaxy S7 (voir mon test ici).

Entre temps j’ai pu tester également le Galaxy A3 2017 qui m’avait enchanté (voir mon test ici). Ormis ces deux modèles 2017, mon dernier Samsung remontait au Galaxy S6 Edge en 2015.

Concernant ce fameux Note 8, il faut noter qu’il a défrayé la chronique à sa sortie puisqu’il était proposé au prix exorbitant de 1009€ TTC… Alors certes c’est un smartphone « haut de gamme » équipé des dernières technologies disponibles sur le marché, mais la pilule était difficile à faire passer. La fiche technique est effectivement impressionnante (écran AMOLED QHD, Double Capteur photo, certification IP68, reconnaissance faciale, etc.) mais est-ce suffisant pour se faire démarquer de son petit frère et justifier son tarif ?

Mon expérience :

Utilisé en smartphone principal pendant presque un mois, je dois bien avouer que ce « gros » Samsung est plutôt sympa au quotidien. Ce qui saute immédiatement aux yeux lors du premier allumage de la bête c’est son magnifique écran très lumineux et précis. Samsung a toujours eu un train d’avance à ce niveau, et force est de constater que le savoir faire est toujours chez le fabricant Coréen. Évidemment l’écran est similaire aux S8 , S7 Edge et S6 Edge, il est donc « courbé » sur les bords et cela est du plus bel effet (même je n’ai toujours pas trouvé l’utilité de la chose).

Ensuite, je dois dire que la qualité des matériaux et la qualité d’assemblage offre réellement un sentiment « premium ». La prise en main est excellente malgré le grand format et malgré une matière « glossy » assez glissante.

Une fois l’appareil allumé, on s’émerveille devant la fluidité de l’ensemble et le nouveau look de TouchWiz (la surcouche Android made in Samsung). Les menus, les icônes, les applis Samsung, tout a été relooké et c’est vraiment très réussi. On pourrait presque oublier que c’est Android qui fait tourner tout ça !

Les premiers jours en compagnie de ce Note 8 sont plutôt déstabilisants. En effet, il n’y a plus de bouton d’accueil physique (contrairement au S7, A3 et S6 que j’ai possédé auparavant) et il est parfait difficile de distinguer l’envers de l’endroit puisque la face avant est complètement lisse lorsque l’appareil est éteint ou en veille. Fort heureusement le mode « always on » (qui permet d’afficher en permanence l’heure et certaines notifications sur l’écran même en mode veille) nous aide à repérer le dessus du dessous lors de la prise en main du terminal. Voici une photo du mode « Always On » :

Concernant les nouvelles fonctionnalités, il faut d’abord parler de la reconnaissance faciale. Dans un premier temps j’étais dubitatif quant à ce nouveau gadget censé remplacer le lecteur d’empreinte. Mais après plusieurs jours d’adaptation, je dois bien reconnaitre que cela fonctionne plutôt bien. Je n’ai eu que quelques fois des soucis à me faire identifier par l’appareil, notamment lorsque le soleil se trouvait derrière moi ou bien lorsque mon visage n’était pas bien en face de l’écran. Je me suis surpris à ne plus utiliser le lecteur d’empreinte (situé au dos je vous le rappelle).

En parlant du dos de l’appareil, parlons alors du double capteur photo. Je dois être honnête, je ne vois pas bien l’avantage de ce système, ou en tous cas je n’ai pas le besoin photographique pour un tel système. Cependant, et comme toujours avec les smartphones Samsung « haut de gamme », les photos sont toutes MAGNIFIQUES ! Les couleurs sont vives, les clichés lumineux, le grain précis, bref, un sans faute !

Le stylet, comme sur les modèle précédents (Note, Note 2, Note 3, etc.), offre tout un tas de fonctions que je n’ai pas utilisé. Je ne vais donc pas m’étendre sur cette partie car je ne suis vraiment pas un expert du stylet. Cependant, il est léger, précis et agréable à utiliser. Par contre, je peux parler de l’autonomie que j’ai trouvé plus que correcte ! En utilisant intensivement l’appareil (navigation GPS, appels, SMS, emails, etc.) je n’ai pas réussi à épuiser la batterie avant la fin de journée. La recharge peut se faire par induction (comme sur les S7 et S8) et le Note 8 est bien entendu compatible « charge rapide » (même sans fil).

Enfin je voudrais dire un dernier mot sur l’écran et son usage nouveau. En effet, il est possible de faire disparaitre la barre de navigation en bas de l’écran pour utiliser 100% de l’écran pour vos applications. Ceci est vraiment très agréable et l’écran est vraiment sublimé par cette fonctionnalité. Il suffira de faire glisser votre doigt du bas vers le haut pour faire réapparaitre la barre de navigation. Bref, encore quelque chose d’intelligent et de bien réalisé. Voici un exemple sur l’application SpeedTest :

Conclusion :

Complètement envouté par son écran magnifique, j’ai été conquis par ce gros smartphone Samsung (qui malgré tout reste plutôt léger et discret dans la poche). Hormis son prix et son format, je ne peux pas lui reprocher grand chose. Tout est d’une qualité irréprochable, les performances sont au top de ce qui se fait actuellement. Tout est beau, fluide, agréable à utiliser. Les photos sont sensationnelles, les nouvelles fonctionnalités sont utiles et tout cela fonctionne très bien au quotidien.

Personnellement je trop dépendant d’iOS pour pouvoir adopter définitivement un tel appareil, mais il faut vraiment tirer un coup de chapeau à l’équipe chargée de TouchWiz car la surcouche graphique « made in Samsung » est très très réussie sur ce Galaxy Note 8.

Aussi, à titre personnel, j’ai toujours du mal avec les gros smartphones. J’aime mettre mon téléphone dans ma poche de jean, et ne pas être dérangé par celui-ci dans mes mouvements du quotidien. De la même manière, même si regarder une vidéo devient très confortable sur un tel écran, le Note 8 devient presque encombrant lorsqu’il est fixé sur un tableau de bord.

Bref, si vous transportez votre smartphone dans votre sac à main, si vous aimez les énormes téléphones et si vous cherchez un terminal mobile capable de se transformer en écran de cinéma portatif, ce Note 8 est fait pour vous. Mais si vous êtes comme moi à la recherche d’un appareil compact et discret, les mensurations de ce monstre Sud-Coréen pourront vous gêner.

Photos de l’appareil :

Jordan
Geek Berruyer de 31 ans.
https://cmonavis.eu

Laisser un commentaire