High-Tech Tests

Un mois avec l’iPhone X

Présentation :

Est-il vraiment besoin de présenter l’iPhone X ? Ce smartphone n’était pas encore sorti qu’il faisait déjà les titres de journaux et des sites d’actualités. L’iPhone « des dix ans » devait marquer un grand coup l’histoire de la téléphonie et devait éclabousser tout le monde de son avance technologique.

Présenté en grande pompe en septembre au Steve Jobs Theater de San Francisco, l’iPhone X a complétement occulté l’iPhone 8 présenté le même jour. Équipé des mêmes technologies (plus ou moins) que son cousin le 8, le X (qui peut être prononcé dix), n’a en fait que quelques atouts qu’il a été difficile de justifier du fait de son tarif prohibitif.

Affiché à 999$ aux États-Unis d’Amérique, il est vendu dans nos contrées un peu plus de 1100€. Proposé en deux coloris (Gris Sidéral ou Argent) et en deux capacités de stockage (64 ou 256Go). Équipé d’une dalle OLED de 5″8 qui va de bords à bords (le premier véritable smartphone borderless) et d’un système de reconnaissance faciale qui remplace le lecteur d’empreinte, l’iPhone X offre tout ce que propose les iPhone 8 ou 8 Plus.

Dans un marché ultra concurrentiel dans lequel s’affrontent désormais Apple, Samsung et Huawei, l’iPhone X a connu un démarrage prétendument « mou », même si les chiffres de vente ne sont pas connus car gardés secrets par la firme à la pomme.

Ayant fait l’acquisition de cette belle bête de 174 grammes à la mi décembre, je peux désormais en faire un retour sincère et complet.

Mon Expérience :

Si vous êtes habitué de Cmonavis, vous savez sans doute que je suis plutôt « fan » d’Apple. Tout du moins, j’aime et j’utilise leurs produits et leurs OS (iOS, macOS). J’ai d’ailleurs développé une application iOS que je vous invite à découvrir : https://itunes.apple.com/fr/app/diag-info/id1261048579

Malgré cela, j’essaie toujours de rester objectif vis à vis de la concurrence Android. J’en veux pour preuve que je continue à apprécier le système d’exploitation de Google et j’utilise très régulièrement des smartphones sous Android. Dernièrement j’ai pu tester le Galaxy Note 8 et le Nokia 8 que j’ai beaucoup apprécié.

Ceci étant dit, je dois bien confesser que j’ai d’abord acquis un iPhone 8 en attendant de pouvoir prendre livraison de l’iPhone X. En effet les précommandes n’étaient possible qu’en novembre et les premières livraisons ont eu lieu en décembre.

Les « nouveautés » de l’iPhone X je les ai tout d’abord découvertes avec l’iPhone 8. La réalité augmentée (AR Kit), iOS11 (que j’avais testé en version beta durant l’été 2017) et autres fonctionnalités présentées lors de la keynote de septembre m’était donc familières lorsque j’ai reçu l’iPhone X à la mi décembre.

Évidemment, ce qui choque le plus, et ce dès le déballage de l’engin, c’est l’écran bord à bord absolument magnifique. La technologie Samsung OLED offre vraiment de très belles couleurs et des contrastes fabuleux. Le fait que l’écran soit réellement borderless est très perturbant dans un premier temps. On ne sait où poser ses doigts lorsque l’on tient l’appareil. Il peut d’ailleurs arriver de l’échapper de ce fait. Mais quelques jours avec l’iPhone X et on s’habitue très vite à ce nouveau format.

Format d’ailleurs assez imposant puisque plus gros qu’un iPhone traditionnel mais moins encombrant tout de même qu’un iPhone 8 Plus. Aussi, le fait qu’il n’y ai plus de bords à cet écran permet d’offrir une diagonale plus grande dans un châssis plus « petit ». C’est fort agréable. À l’usage, il ne gêne pas trop dans la poche, même si il se fait sentir.

Au quotidien, ce bel objet fera parfois tourner les têtes, mais dans l’ensemble cet iPhone X est plutôt discret car visuellement très semblable à un iPhone classique. Aussi notez que l’autonomie est réellement supérieure à un iPhone « classique » (le 8 par exemple) sans doute grâce au châssis plus grand (qui permet donc de caser une batterie plus grosse) et à l’écran OLED qui consomme certainement moins d’énergie qu’un écran LCD IPS classique.

Parlons maintenant des choses qui fâchent. Évidemment, il ne vous aura pas échappé qu’une petite barre noire empêche l’écran d’occuper 100% de la face avant du téléphone. Cette petite barre est là pour dissimuler le haut-parleur, la caméra frontale et les différents capteurs de proximité. Le nouveau système de reconnaissance faciale se cache aussi dans cette petite barrette. Sur le plan esthétique, personnellement, cela ne me dérange pas. Au contraire, je trouve cela plutôt esthétique et rigolo. C’est surtout d’un point de vue « software » que cette barrette pose parfois problème. En effet, certaines applications ne sont pas encore très bien adaptées (Facebook par exemple) et surtout le manque d’espace dans la « barre de notifications » empêche par exemple d’afficher le pourcentage de la batterie.

Tout cela ne sont que des détails. Le plus important et le plus gênant pour moi est bien ailleurs. En effet, la « grosse » nouveauté de cet iPhone X (et la grosse déception?) fut Face ID. Alors que tout le monde attendait un lecteur d’empreinte caché sous l’écran (comme vient de le faire le fabricant chinois Vivo), Apple a choisi la facilité en s’essayant à la reconnaissance faciale (comme Samsung avec le Galaxy Note 8). Malheureusement ce choix est plutôt contraignant.

Si lorsque vous tenez le téléphone face à vous cela ne pose aucun problème (et c’est plutôt même très performant), ce fameux Face ID devient très pénible dans des situations où la face avant du téléphone n’est pas tout à fait en face de votre visage. Par exemple, lorsque votre téléphone se trouve sur votre bureau à côté de votre main et que vous souhaitez le déverrouiller pour lire un SMS ou bien pour consulter un mail. Il faudra alors prendre l’iPhone, le lever face à votre visage pour que celui-ci se débloque. Ou bien faire votre code… Vous savez, comme sur votre iPhone 4…

Aussi, lorsque vous êtes en voiture Face ID deviendra soit très pénible soit très dangereux. En effet, si vous souhaitez déverrouiller votre iPhone pendant le temps d’un feu rouge pour lire un SMS ou consulter une notification, il faudra mettre votre tête en face de votre iPhone ou bien encore une fois taper votre code… Pas très pratique ! Dernier cas parlant, lorsque vous utilisez (comme moi) un support pour poser votre téléphone sur votre table de nuit et que, au petit matin, vous souhaitez déverrouiller votre smartphone juste pour lire un message ou un mail et qu’il faudra alors vous y reprendre à plusieurs fois avant d’abdiquer et de taper votre bon vieux code… Frustrant !

Mis à part Face ID, rien à reprocher de concret à cet iPhone X. Bien au contraire ! Les ingénieurs américains ont réussis à contourner pas mal de problèmes liés à l’absence de bouton « home ». Par exemple le geste pour retourner à l’accueil devient très naturel et très facile à faire en toutes circonstances. De même pour sortir le panneau de contrôle ou encore utiliser le multi-tâches.

On notera enfin que même si les animojis sont présentés dans la publicité Apple, au final on ne s’amuse avec que les premiers jours. Passé le phénomène de nouveauté, les animojis seront utilisés aussi souvent qu’on utilise les effets de ballons ou de deux d’artifices sur iMessage…

Conclusion :

Si l’objet en lui même est magnifique, et si technologiquement l’iPhone X est très abouti (écran superbe, appareil photo de très haute facture, système hyper réactif, etc.), il faut bien reconnaitre qu’il est imparfait. En effet son système de Face ID sensé remplacé le bon vieux Touch ID est vraiment très contraignant. Il est vraiment regrettable qu’Apple ai décidé d’abandonner le challenge d’un lecteur d’empreinte caché sous l’écran OLED.

De plus, et même si j’estime qu’on ne peut pas avoir une Porsche au prix d’une Dacia, l’écart de prix entre l’iPhone X et l’iPhone 8 est difficile à justifier. Au quotidien, mis à part l’écran exceptionnel du X, il ne manque rien à l’iPhone 8. Au contraire, la présence d’un bon vieux lecteur Touch ID facilite le quotidien. Si demain, Apple nous propose le même smartphone mais un poil plus petit, plus compact et à un prix inférieur, je saute dessus ! Et ce malgré Face ID.

En attendant, je dois confesser que j’ai repris un iPhone 8 et que j’ai revendu mon iPhone X. Plusieurs fois par jour je m’agaçais face à ce foutu Face ID et je me retrouvais nigaud de devoir taper mon code pour déverouiller mon iPhone à 1200€ comme je le faisais il y a 8 ans sur mon iPhone 4…

Jordan
Geek Berruyer de 31 ans.
https://cmonavis.eu

One Reply to “Un mois avec l’iPhone X

Laisser un commentaire