Apprendre à miner facilement (Guide Gratuit)

Parce que chaque jour un peu plus de personnes s’intéressent au minage de crypto-devises, et me posent des questions à ce sujet, j’ai décidé de faire ce guide gratuit pour apprendre à miner facilement et avec peu de moyens des Zcash (ZEC), Ethereum (ETH), Monero (XMR) et Decred (DCR) et donc pas conséquent des BitCoin (BTC) puisque le but de miner ces monnaies virtuelles « peu connues » est d’obtenir au final des BitCoin que l’on pourra facilement utiliser sur le web (pour payer des biens ou des services) ou bien transformer en Euros ou en Dollars pour se faire des virements SEPA.

ATTENTION : Ce guide n’explore pas toutes les possibilités offertes par le minage et par les crypto-devises en général. Ce guide est purement subjectif et basé sur mon expérience et vous indique les manières les plus simples et les plus rapides d’obtenir vos premiers « coins ». 

Étape 1 : Avez-vous le bon matériel ?

Déjà si vous êtes sur Mac ou sur PC portable, vous pouvez dire adieu au minage « rentable ». En effet si il est possible de miner avec un CPU (Intel Core, AMD FX, Ryzen, etc.) ou avec un GPU pour PC portable, c’est beaucoup moins productif et donc beaucoup moins rentable (voir pas du tout rentable). Au mieux vous pourrez faire 2 ou 3€ par jour (en laissant tourner votre machine 24/24) au pire vous allez user prématurément votre Mac ou votre PC portable. Idem pour les PC « tout en un » ou les tablettes.

Il faut donc un PC de bureau (sous Windows ou Linux mais ce guide est pour Windows uniquement) avec une bonne carte graphique AMD (les cartes Nvidia sont peu adaptée au minage) et une bonne alimentation (qui va supporter une ou plusieurs carte graphiques qui tournent à fond 24/24).

Si vous avez lu mes différents articles sur le sujet, vous savez déjà qu’il est nécessaire d’avoir une carte graphique AMD RADEON RX***. L’idéal étant la RX480/RX580 ou à défaut les RX470/570 ou RX460/560. 4GB de mémoire vidéo dédiée par carte graphique est nécessaire. 8GB de mémoire vidéo ne vous feront pas aller plus vite mais l’investissement sera plus pérenne (d’ici quelques années 4GB ne suffiront plus à héberger le fichier temporaire stocké par la carte pendant le minage).

La puissance du processeur compte peu puisque seul le GPU (processeur graphique) est utilisé dans la majorité des logiciels de minage. Vous pouvez donc miner avec un Celeron ou un Pentium, du moment que vous avez une ou plusieurs cartes graphiques AMD RADEON.

Étape 2 : Choisir sa monnaie virtuelle

Évidemment, la crypto-monnaie la plus connue au monde est le BitCoin. Mais aujourd’hui il y a tellement de fermes de minage qui minent du BitCoin que c’est impossible de faire du profit en minant du BitCoin (car plus il y a de machines qui minent une monnaie, plus il est difficile de trouver des blocks). Bref, il faut trouver une autre monnaie qui sera ensuite échangée contre des BTC (ou directement contre des Euros ou des Dollars sur certaines plateformes en ligne).

Le choix le plus facile aujourd’hui c’est le Monero (XMR). Pourquoi ? Car déjà c’est la monnaie virtuelle la plus rentable à miner (quasiment à égalité avec le Zcash). Ensuite, car le Monero peut être miné via le logiciel Minergate, véritable outil pour débutant du minage. J’avais déjà parlé de Minergate dans un de mes précédents article sur le minage de crypto-devise. Et enfin parce que le Monero (XMR) peut-être miné avec sa (ses) carte(s) graphique(s) et son processeur. Cela ne fait pas gagner beaucoup de HASH par seconde mais c’est toujours ça de pris…

Hormis le Monero, le Zcash (ZEC) s’avère être la crypto-devise la plus intéressante à miner (actuellement tout du moins). Le Zcash peut-être miné depuis un petit logiciel facile à utiliser et la rentabilité est excellente ! Le Zcash est pour moi la meilleure monnaie à miner en ce moment.

Autre possibilité « rentable » à l’heure actuelle : l’Ethereum (ETH). Premier avantage, l’Ether est la seconde monnaie virtuelle la plus importante au monde derrière le BitCoin (voir l’excellent site Coin Market Cap). Ensuite, il est facile de transformer ses Ether en Euros ou en Dollars étant donné que des sites comme BitStamp (que je recommande vivement) acceptent l’Ethereum. Enfin, avec le logiciel dont je vais vous parler ensuite, il est possible de miner de l’Ethereum en même temps qu’une autre petite monnaie bien sympathique : le Decred (DCR).

Étape 3 : Se préparer à recevoir ses premiers « coins »

Vous ne pouvez pas commencer à miner sans avoir des portes-feuilles virtuels (wallets) pour recevoir vos « coins » (ZEC, XMR, ETH, etc.). Sauf pour le cas de Minergate qui propose à la fois un logiciel de minage et un wallet multi-devises intégré. Malheureusement Minergate prend des frais de minage importants et lorsque vous voudrez récupérer vos « coins » ils prennent également une commissions sur les « withdrawals » (les retraits).

Dans le cas où vous décidez d’opter pour la facilité Minergate il vous suffit d’aller sur leur site, de télécharger le logiciel et de se laisser guider. Le guide s’arrête donc ici pour vous.

Si vous souhaitez faire un peu plus de profit, et que vous choisissez l’Ethereum ou le Zcash, il vous faut donc un wallet pour recevoir vos futurs « coins ». Pour cela, il suffit de télécharger l’application Android/iOS/Windows nommée JAXX. JAXX propose des wallets gratuits pour toutes les monnaies citées dans ce guide (sauf le XMR alias Monero). JAXX est pour moi la technique la plus simple et la plus rapide de se procurer des wallets. Mais il existe bien évidemment bien d’autres moyens d’obtenir des wallets (adresses) pour réceptionner vos futurs coins.

Interface JAXX pour Windows

BitStamp propose par exemple des wallets ETH (Ethereum), BTC (BitCoin), LTC (Litecoin), BCH (BitCoin Cash) et XRP (Ripple). BitStamp est différent de JAXX dans le sens qu’en plus de proposer des wallets pour recevoir vos coins, BitStamp est avant tout une plateforme d’échange (de trading). Vous devez donc vous créer un compte BitStamp si vous comptez un jour transformer vos coins en Euros ou en Dollars et vous faire des virements SEPA. Attention cependant, l’ouverture d’un compte BitStamp est quelque chose de sérieux. Ils vous demanderons tout un tas de documents (pièce d’identité, justificatif de domicile, etc.) et tout est en Anglais. Il existe des alternatives à BitStamp (Coinbase, Poloniex, etc.).

Une fois votre wallets et votre compte BitStamp créés, ne reste plus qu’à miner !

Étape 4 : Trouver et paramétrer les logiciels

Si vous avez opté pour la solution Minergate, il n’y a pas grand chose à paramétrer. Il suffit de cliquer et hop! c’est parti. Je rappelle cependant que si vous choisissez Minergate, le Monero (XMR) est de loin le plus intéressant à miner. En effet, le logiciel Minergate propose une dizaine de monnaies virtuelles à miner (Fantomcoin, Ethereum, Zcash, BitCoin Cash, etc.) mais le plus intéressant aujourd’hui est sans aucun doute le Monero (XMR).

Logiciel Minergate

Si vous souhaitez faire plus de profits, il est temps de vous lancer dans le ZEC (Zcash) ou l’Ethereum (ETH). Intéressons nous d’abord au Zcash, ma crypto-devise préférée. Pour miner du Zcash, plusieurs logiciels sont disponibles « gratuitement ». Je mets « gratuitement » entre guillemets car même si le programme est en lui même gratuit, le développeur se rémunère sur votre minage puisque de temps en temps (quelques secondes) votre machine travaillera pour lui. Cela représente environ 2%. Idem pour l’ETH.

Le logiciel le plus efficace et le plus répandu pour miner du ZEC avec son (ses) GPU c’est Claymore’s AMD GPU Zcash Miner. Programme sans interface graphique, en ligne de commande donc. Mais pas de panique, il n’est pas nécessaire d’entrer des lignes de commandes pour faire fonctionner Claymore. Il suffit d’éditer le petit fichier « config.txt » qui se trouve dans le répertoire de l’exécutable (.exe) et c’est tout !

Logiciel Claymore’s AMD GPU Zcash Miner

Dans le fichier config.txt il faut indiquer l’adresse de son wallet Zcash (adresse hexadécimale que vous pouvez retrouver dans JAXX) et l’adresse du « pool » que l’on va utiliser. Qu’est-ce qu’un « Pool » ? Un pool, ou une pool, c’est littéralement traduit une piscine. Une piscine dans laquelle les mineurs (donc vous, moi, etc.) vont mettre en commun leur puissance de calcul afin d’être rémunéré plus souvent. En effet, si il fallait attendre de trouver un block entier pour être rémunéré il faudrait miner pendant des mois… L’intérêt d’une pool c’est donc d’être rémunéré à la décimale (par exemple tous les 0.001 ZEC).

Pour les Zcash (ZEC) la pool la plus connue est « flypool ». Pas besoin d’inscription, il suffit de renseigner l’adresse du serveur flypool dans le fichier config de Claymore. À la ligne « -zpool » il faut donc indiquer « -zpool eu1-zcash.flypool.org:3333 » et aucun mot de passe n’est nécessaire, il faut donc renseigner « x » à la ligne « -zpsw x ».

Votre fichier config.txt devrait donc ressembler à ça :

-zpool eu1-zcash.flypool.org:3333
-zwal votre_adresse__hexadécimale_zcash
-zpsw x

Ensuite pour l’Ethereum, c’est quasiment la même chose que pour les Zcash. Il vous faut télécharger Claymore AMD GPU Ethereum Miner puis le configurer. Comme pour le Zcash, c’est le fichier config.txt qui doit être modifié. Il faut y renseigner l’adresse de votre pool et l’adresse de votre wallet ETH (l’idéal est de renseigner l’adresse de votre wallet BitStamp ainsi vous pourrez directement les échanger contre des Euros ou des Dollars).

Logiciel Claymore’s AMD GPU Ethereum Miner

La particularité de cette version de Claymore pour ETH c’est qu’elle permet de miner deux monnaies en même temps (quasiment sans perte de performance). L’Ethereum bien sûr, mais aussi le Decred. Petite monnaie virtuelle sympathique qui pour l’instant ne coûte pas grand chose mais qui est tout de même bien classée sur Coin Market Cap. Aujourd’hui nous allons nous concentrer sur l’Ether, nous allons laisser de côté le Decred. Mais si vous souhaitez miner aussi du DCR (Decred) il vous suffit de créer un wallet Decred sur https://wallet.decred.org, et d’indiquer l’adresse d’une pool (comme yiimp.eu par exemple). Les lignes concernées dans le fichier config.txt sont celles qui commencent par « d » (dpool, dwal, dpsw).

Mais concernant l’Ethereum, il suffit donc de renseigner les lignes « ewal » , « epool » et « epsw » dans le fichier config.txt. Le pool que j’utilise actuellement pour l’Ethereum est ethermine.org. Comme pour le Zcash, il n’y a pas d’inscription nécessaire sur le pool pour pouvoir miner. Et pas de mot de passe nécessaire non plus. Votre fichier config.txt devrait donc ressembler à ça :

– epool eu1.ethermine.org:4444
– ewal votre_adresse__hexadécimale_eth
– epsw x

Étape 5 : regarder tomber les coins

Une fois toutes ces étapes remplies, il vous suffit alors de patienter et de regarder tomber les coins dans vos wallets. Vous pouvez consulter de temps à autre où vous en êtes au niveau du pool en allant sur les sites Ethermine.org ou Flypool.org et de renseigner l’adresse de votre wallet. Le site vous dira alors à combien vous en êtes et vous pourrez configurer vos « payrounds » (à quel rythme vous êtes payé). Sur flypool le minimal est 0.01 ZEC, avec deux RX580 cela tombe à peu près toutes les 24h (en laissant son PC allumé 24/24 bien entendu). Sur Ethermine le payround minimum est à 0.05 ETH (mais parfois on est payé avant).

Une fois vos premiers coins reçus, vous pourrez alors les convertir en Euros, en Dollars ou en BitCoin. L’essentiel est d’essayer de capitaliser un maximum avant de convertir les ZEC ou les ETH car des frais s’appliquent à chaque « trade » (échange) ou chaque fois que vous envoyez de l’argent entre vos différents wallets (de JAXX à BitStamp par exemple).

Dernière chose, JAXX permets la conversion de ZEC, ETH ou autres en BTC grâce à ShapeShift (plateforme de trading intégrée à JAXX) mais attention les frais sont élevés et un minimum (variable d’un jour à l’autre) est requis. De même pour Minergate, pour récupérer vos XMR (Monero) vous devrez les envoyer vers une plateforme acceptant cette devise (HitBTC par exemple) puis les convertir en BTC (BitCoin) avant de vous les envoyer sur BitStamp ou Coinbase afin de vous faire payer… Des frais sont appliqués à chacune de ces opérations…

Sur ce, n’hésitez pas à poser vos questions, et… BON MINAGE ! 🙂

Jordan Le Goïc

Geek Berruyer de 32 ans.