0

J’ai passé un mois avec le Nokia 6

Après avoir testé le Nokia 3 il y a quelques jours maintenant, j’ai décidé de m’attaquer à son grand frère, le Nokia 6.

Affiché un peu partout à 250€ environ, ce grand smartphone (5,5″) se démarque de son petit frère le Nokia 3 par ses dimensions bien sûr, mais aussi et surtout par ses matériaux plus nobles et plus résistants (châssis en aluminium et écran en Gorilla Glass incurvé 2.5D).

Équipé, comme toute la gamme Nokia, d’une version Android Stock 7.1 (Nougat), ce terminal est un vrai bonheur à utiliser car aucune surcouche constructeur ne vient gâcher votre expérience Android.

Grâce à son processeur Snapdragon 430 et ses 4GB de RAM, le smartphone finlandais est rarement pris au dépourvu niveau puissance et fluidité. Je dirais même que j’ai vraiment eu la sensation d’avoir un mobile « premium » tant au niveau des performances que de la réactivité et de la fluidité du système. D’ailleurs, en un mois d’utilisation je n’ai subi aucun plantage ni redémarrage de l’appareil. Celui-ci chauffe peu (presque pas) et la version Android « nue » a été mise à jour plusieurs fois au cours de mon expérience.

Comme je l’ai déjà dis, l’appareil présente vraiment bien. La finition globale du produit est excellente et les matériaux utilisés sont flatteurs. Les 32GB de mémoire interne permettent d’installer bon nombre d’applications et le port d’extension Micro SD permettra aux plus gourmands d’entre vous de stocker encore plus de données.

Concernant les fonctionnalités, il faut noter le lecteur d’empreintes situé sous l’écran. Hyper réactif et très agréable à utiliser, il sert aussi de bouton d’accueil. Les boutons physiques (volume, power on/off) sont situé intelligemment et répondent bien. Ce n’est pas le cas du capteur photo qui est placé d’une manière telle que je n’ai pas arrêté de mettre mon doigt dessus lors des prises de vue en « mode paysage ».

Parlons de la photo justement. Attention si vous êtes intéressé par ce mobile, vous risquez d’être déçu par ce qui va suivre. En effet, si il y a bien un point sur lequel ce Nokia 6 m’a déçu c’est sur la photo. En effet, même si le capteur affiche 16MP, et si celui-ci permet de prendre de jolis clichés lorsque l’éclairage est optimal et la prise de vue immobile, dans les autres conditions vos photos seront pour la plus part floues, ratées, ou simplement moches…

L’écran d’ailleurs aurait pu nous « mentir » comme le font les écrans AMOLED des Samsung qui enjolivent les clichés pris avec l’appareil. Mais cet écran IPS de 5.5″ n’aide pas vraiment le capteur photo à s’en sortir. En effet les blancs tirent parfois au jaune et, même si en plein soleil il n’est pas difficile de le lire, les couleurs sont parfois un peu ternes.

Pour revenir à la capacité photographique de ce Nokia 6, disons qu’il conviendra à ceux qui ne prennent que des photos dans les jardins publics au printemps ou à l’été. Mais dès que vous êtes en intérieur ou lorsque l’éclairage est faible, il sera très difficile de sortir un joli cliché. De la même manière, la capteur frontal ne vous mettra pas forcément en valeur.

Voici quelques photos prisent avec le Nokia 6 :

Concernant les points positifs, je peux citer facilement l’autonomie. La batterie de 3000mAh fait bien son travail et il est facile de tenir la journée malgré le grand écran Full HD. La qualité des appels est très bonne. La sensibilité réseau est très bonne également.

Honnêtement, pour le prix affiché de 249€, ce Nokia 6 pourrait presque se faire passer pour un premium concurrent des OnePlus 3/3T ou des Honor 8/9. La seule chose qui lui manque est définitivement ce capteur photo plus réactif et plus sensible.

Dernière petite chose, la connectique est toujours en Micro USB alors que l’USB Type C aurait semblé plus actuel.

Jordan

Geek Berruyer de 32 ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.