J’ai testé HP Instant Ink pendant 1 an

Dans une autre vie j’étais vendeur chez Darty. Et dans une autre vie encore j’étais mon propre patron puisque je tenais une boutique d’informatique. Lors de mon expérience en tant que petit patron, j’ai eu besoin d’un photocopieur avec un contrat de maintenance qui englobait les consommables (plus besoin d’acheter des cartouches d’encre).

Lors de mon passage chez Darty, en tant que vendeur multimédia, j’ai été amené à faire une formation chez HP pour y découvrir les nouveaux produits ET leur nouveau service : HP Instant Ink. Pendant cette formation, réalisée à Paris par deux jeunes (et dynamiques) responsables produits de chez HP France, j’ai donc découvert ce service formidable, fortement inspiré du monde de l’entreprise.

Le principe est simple : vous payez un abonnement (non engageant) mensuel et en contre-partie vous n’achèterez plus jamais de cartouche d’encre pour votre imprimante. Tentant non ? Surtout que les tarifs mensuels de ces forfaits sont vraiment très raisonnables. Les premiers mois étant offerts, ce système est économiquement très avantageux. Mais qu’en est-il en réalité ? Pour vous, j’ai testé ce service révolutionnaire pendant 1 an.

Mon expérience :

J’ai souscris à HP Instant Ink lorsque je travaillais encore chez Darty et je m’étais offert une nouvelle imprimante. La HP Envy 5540. Un modèle tout-en-un, à cartouche uniques (une noire, une tricolor), avec scanner plateau, fonctionnalités WEB et recto-verso automatique. Bref, un modèle bien sympathique pour un usage à la maison.

En arrivant à la maison justement, je déballe mon joujou, je la branche et je me laisse guider par les instructions sur le petit écran monochrome de l’imprimante. Une fois celle-ci parametrée et connectée à mon réseau local, je m’installe sur mon PC et j’installe le pilote téléchargé sur le site d’HP.

C’est à ce moment que le logiciel me propose de souscrire à Instant Ink. Je me laisse guider et en quelques étapes plutôt simples je souscris au forfait à 4,99€ TTC/mois (forfait 50 pages). Pour l’instant je n’ai rien à régler puisque les cartouches fournies avec l’imprimante sont encore pleines et que le premier mois d’Instant Ink est offert. Je rentre tout de même mon numéro de CB pour les futurs prélèvements.

Quelques jours plus tard je reçois donc un tout petit colis siglé HP dans lequel se trouve mes deux cartouches Instant Ink. Un petit leaflet me préviens de ne pas encore insérer ces nouvelles cartouches et me demande de les conserver précieusement en attendant que les cartouches déjà installées dans ma machine soient vides. Ces cartouches Instant Ink sont spéciales puisqu’elles sont inutilisables en absence d’une connexion internet. En tous cas elles sont bloquées électroniquement et peuvent être bloquées à distance par HP en cas de non paiement de l’abonnement.

Quelques semaines plus tard mes cartouches de démarrage (celles fournies avec l’imprimante) sont vides et j’installe donc mes cartouches Instant Ink. Celles-ci sont d’ailleurs remplies à 200% puisqu’elles contiennent beaucoup plus d’encre que des cartouches standard officielles achetées dans le commerce. Ceci pour éviter à HP de devoir vous envoyer de nouvelles cartouches tous les 4 matins…

Bien évidemment l’impression est de la même qualité qu’avec des cartouches normales. Simplement, à partir du moment où vous installez vos cartouches Instant Ink dans votre imprimante, celle-ci compte précisément le nombre de pages imprimées et envoi en temps réel les données à HP qui comptabilise votre forfait. Je tiens d’ailleurs à préciser que peu importe ce que vous imprimez, cela comptera pour 1 page. Que ça soit une belle photo sur du papier glacé A4 ou bien un simple mail de 4 lignes, cela comptera pour 1 page décompté de votre forfait. Je précise aussi qu’en cas de dépassement de votre nombre de page souscrit (dans mon cas 50 par mois), pour 1€ de plus, HP vous rajoute 10 pages.

Dans mon cas, je n’aurais fais un dépassement que très rarement. Certains mois, à cause de documents à photocopier ou des contrats à imprimer j’ai réussi à dépasser mon forfait mais ce fut exceptionnel. Pourtant j’imprime souvent (au moins une fois par jour).

Le système de facturation HP est très bien fichu. Il vous envoi un email chaque mois avec le décompte précis de vos impressions et vous prévient lorsque vous dépassez ou vous approchez de votre quota mensuel. De la même manière, vous pouvez vous rendre à tout instant sur votre espace en ligne Instant Ink pour consulter votre décompte et changer (si besoin) votre adresse de livraison ou vos coordonnées bancaires.

En parlant de coordonnées bancaires, il m’est arrivé que la carte bancaire que j’avais indiqué à ma souscription est arrivée à expiration pendant mon expérience et je dois bien avouer que HP est très souple sur ce point. Pendant deux mois mon abonnement n’a pas été payé et ils n’ont pas bloqué mes impressions. Dans tous les cas, vous pouvez toujours aller dans un magasin et acheter des cartouches « normales » (non connectées) si jamais vous désirez arrêter Instant Ink.

C’est Mon Avis :

Depuis que j’ai testé ce service, je ne peux plus m’en passer. C’est tellement pratique ! Cela fait des mois que je ne me suis pas dis « mince ! je voulais imprimer un truc super important mais je n’ai plus d’encre ! ». D’ailleurs HP envoie plusieurs semaines à l’avance de nouvelles cartouches quand les votre sont bientôt finies. Comme ça vous êtes sûr de ne jamais être pris au dépourvu.

Économiquement imbattable (quand on compare avec le coût des cartouches standard), le service Instant Ink est déjà très au point malgré sa jeunesse. Je suis d’ailleurs surpris de ne pas voir les concurrents lancer des services concurrents. Malheureusement toutes les imprimantes HP ne sont pas compatibles, vous pouvez retrouver une liste des modèles compatibles sur le site d’HP.

Petit calcul rapide, pour les plus économes : J’ai réalisé environ 500 impressions en 1 an, pour environ 50€. Un lot de cartouches au même prix permet d’imprimer environ 250 pages… Encore sceptique ?

Jordan Le Goïc

Geek Berruyer de 32 ans.