J’ai testé le cloud privé MEGA.nz et c’est top !

Nous vivons dans un monde où le « cloud » est partout ! Vous avez FORCÉMENT un ou plusieurs « cloud » à votre disposition sans même le savoir ! En effet, aujourd’hui si vous êtes client SFR, Bouygues ou Orange vous avez un espace de stockage en ligne mit à votre disposition. Oui car en fait un « cloud » c’est juste une clé USB accessible de partout. C’est aussi simple que ça. Un joli mot anglais pour faire croire à un truc très compliqué ^^

Donc des « clouds » (des nuages en français) il y en a des centaines, des milliers peut-être, et tous proposent peu ou proue la même chose : stocker en ligne et de manière « sécurisé » vos fichiers afin de rendre ceux-ci accessibles de partout (du moment que vous avez une connexion à internet évidemment). Pour ma part, ayant grandi dans un monde où la disquette, le CD-ROM puis le disque dur externe ont étés des accessoires du quotidien, je trouve cette histoire de « cloud » presque magique.

N’ayant pas de cloud à ma disposition début des années 2000 je me servais beaucoup des serveurs FTP. Cela permettait de stocker des fichiers afin de partager ceux-ci avec des amis ou des collègues. De la même manière, le service d’hébergement gratuit de fichiers volumineux proposé par Free ici m’a dépanné de nombreuses fois.

J’ai donc commencé à utiliser le « cloud » avec Dropbox. C’était en 2012. Et à l’époque je l’utilisais surtout pour héberger de petits fichiers importants (documents administratifs, photos, factures, etc.). Puis, est venu Apple et son iCloud ! Utilisateur d’iPhone, j’ai très vite succombé au confort d’iCloud. Surtout pour les photos ! En effet, si vous avez un iPhone et que vous utilisez iCloud, toutes vos photos sont instantanément sauvegardées dans le cloud d’Apple et ce gratuitement (jusqu’à 5Go). Pour mes 20.000 photos j’ai dû m’offrir le forfait 200Go à 2,99€/mois.

Ensuite, est venu pour moi le temps de révolutionner mon usage de la photo sur mobile grâce à Google et son fabuleux service GRATUIT : Google Photos. C’est incroyable mais vrai, notre ami Google propose de sauvegarder autant de photos que vous le souhaitez, en haute qualité, et sans aucune limitation à la seule condition d’avoir un compte Google (donc une adresse Gmail)… Mais en ce qui concerne la partie « fichiers », le Cloud de Google (appelé Google Drive) n’est pas le plus pratique et le plus ergonomique de tous.

Pour le service qui nous intéresse aujourd’hui, MEGA, il s’est d’abord appelé MEGA UPLOAD et permettait (comme le service de Free que je cite un peu plus haut) d’héberger gratuitement des fichiers volumineux (Divx?) et de les partager avec des « amis » ou des connaissances. Tout comme Napster (dont je parlais dans cet article), le service MEGA UPLOAD a dû se transformer pour éviter les ennuis judiciaires. En effet, le service était devenu tellement populaire qu’il concurrençait presque les Torrents ou le Streaming !

L’interface de l’ancien service MEGA UPLOAD

Mais l’ingénieux Kim Dotcom, le fondateur de MEGA UPLOAD, a plus d’un tour dans son sac ! Et suite aux ennuis judiciaires auxquels il a dû faire face en 2012, il a intelligemment transformé son service d’hébergement gratuit de fichiers en service de cloud 100% légal. MEGA UPLOAD est devenu MEGA. Le service est hébergé en Nouvelle Zélande et son extension web est donc « .nz » .

MEGA a de nombreux avantages. Déjà, l’interface web est très complète et très bien conçue. En plus d’y retrouver facilement nos fichiers avec une sorte d’explorateur en ligne, l’interface propose un chat sécurisé et crypté (un peu comme Telegram) ainsi qu’une rubrique permettant de gérer les partages de dossiers. Côté mobile le bilan est tout aussi positif, les applications iOS et Android sont bien fichues et très simples à utiliser. La possibilité de les sécuriser avec un code ou son empreinte digitale est un vrai plus !

C’est justement la raison pour laquelle j’ai choisi MEGA pour héberger mes fichiers personnels : la sécurité. En plus de crypter toutes les données qu’on envoie sur le cloud, MEGA.nz propose donc de restreindre l’accès à l’application mobile avec un code ou son empreinte (ou Face ID sur iPhone). Enfin, la messagerie interne cryptée et sécurisée est elle aussi très pratique !

Interface du compte en ligne MEGA.nz

Côté tarification, j’ai opté pour 1To à 9,99€/mois. Une offre très intéressante surtout qu’il est possible de payer en BitCoin ! Pratique quand on souhaite rester 100% anonyme ! Et 1 terra-octet m’est tout à fait suffisant pour stocker tous mes fichiers sensibles (et bien plus encore!). Je me suis surpris à stocker sur mon Cloud MEGA des films ou des séries entières que j’ai pu regarder à distance, directement depuis l’application mobile ou l’interface web ! Un vrai régal ! Une sorte de service de streaming personnel 🙂

Bref, toutes ces raisons font que ça fait déjà 4 ans que j’utilise MEGA et j’en suis complètement satisfait ! Aucune mauvaise surprise en 4 ans, jamais aucun fichier perdu, jamais de problème d’accès, de mot de passe ou d’inaccessibilité du service. En plus, les fichiers supprimés sont décomptés du stockage (et donc ne prenne plus de place sur votre cloud) mais sont quand même conservés 30 jours par MEGA !

Dernier détail qui peut s’avérer très pratique, si vous disposez d’un compte MEGA, vous pouvez alors télécharger à très haute vitesse tous les fichiers que vous trouverez sur les sites « illégaux » (ou non d’ailleurs) et qui sont hébergés sur l’ancien service MEGA UPLOAD. Ceux-ci se retrouvent directement dans votre cloud et peuvent alors être téléchargés sur un PC par exemple.

Jordan Le Goïc

Fondateur Cmonavis

Vous aimerez aussi...