0

J’ai testé le Samsung A40 (2019)

Si vous êtes un.e habitué.e de notre site et/ou de notre chaîne Youtube, vous avez sans doute remarqué que les Samsung ne sont pas nombreux à être passé entre nos mains. Le dernier en date était le Galaxy A6 2018, et c’était une vraie déception. En plus d’être plutôt laid, le téléphone n’avait pas beaucoup de qualités.

Aujourd’hui, Samsung a renommé ses modèles « entrée de gamme » et le A6 se nomme désormais A40. Celui-ci a complètement changé (en bien) et cela a éveillé notre curiosité. Après 4 jours d’utilisation intensive, voici donc notre verdict…

Disons le tout de suite, le design de ce petit A40 nous a beaucoup plu. Il est « petit », léger, compact et très agréable à l’œil. Son effet « holographique » au dos de l’appareil est des plus réussi. Mais il est drôle de voir que désormais c’est Samsung qui copie les chinois et non l’inverse…

Côté logiciel aussi Samsung essai de copier la concurrence chinoise. Car disons le, MIUI et EMUI sont désormais bien plus aboutis que TouchWiz ne l’a jamais été. D’ailleurs, le constructeur coréen a renommé TouchWiz en OneUI pour essayer de nous faire oublier son « savoir faire » en la matière…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malheureusement c’est pour le moment assez insuffisant et les mauvaises habitudes on la vie dure. Au point qu’à de très nombreuses reprises je me suis agacé sur des « détails » sur lesquels je m’agaçais déjà il y a 2 ou 3 ans. Les icônes sont grosses et moches (bien qu’on puisse les réduire en taille), le tiroir d’application est horizontal comme il y a 10 ans et pour couronner le tout, les applications Samsung sont encore trop présentes.

Outre le « Samsung Store », on doit ici faire avec « Bixby » et autre « Samsung Pass ». Un système qui remplace (fort malheureusement) la fonctionnalité Google intégrée à Android qui permet de saisir automatiquement vos identifiants et mots de passe dans les applications. De ce côté, le fabricant Coréen n’a toujours pas compris qu’il doit laisser faire le géant Californien.

Heureusement les photos prises avec ce A40 sont de bonne qualité. Le module grand angle est plutôt réussi malgré sa faible résolution (5 méga pixels) et l’écran AMOLED est un régal au quotidien. Tout comme la petite animation autour de la « goutte » lorsque le téléphone tente de reconnaitre votre visage. En effet, la reconnaissance faciale est de la partie. C’est dommage qu’elle soit si capricieuse…

Dieu merci le lecteur d’empreinte est performant et bien placé. La charge rapide est bien présente, tout comme le NFC. Pratique lorsqu’on utilise Samsung Pay, Google Pay ou Lyf par exemple. L’autonomie est quant à elle plutôt correcte sans être exceptionnelle. Tout comme le son produit par l’unique haut parleur en bas du smartphone. Il vous faudra tendre l’oreille si vous téléphonez en haut parleur dans un environnement bruyant.

Mis à part tous ses défauts purement logiciel, ce Samsung A40 aurait pu s’en sortir en vainqueur du segment. Mais son manque étonnant d’une LED de notification et son tarif un peu élevé le mettent en ballotage défavorable face à des concurrents comme l’excellent Xiaomi Redmi Note 7 ou le ASUS Zenfone Max M2 par exemple.

Samsung Galaxy A40

249€
8.1

Design

9.0/10

Interface

7.0/10

Performances

9.0/10

Photo

7.5/10

Autonomie

8.0/10

Qualités

  • Design Réussi
  • Écran AMOLED
  • Photo correctes
  • Poids et format
  • NFC et charge rapide

Défauts

  • OneUI
  • Pas de LED de notification
  • Autonomie moyenne
  • Reconnaissance faciale capricieuse
  • Applis publicitaires (Microsoft)