0

3 ans avec N26

Comme beaucoup d’entre vous sans doute, j’ai connu des déconvenues bancaires. Interdit de chèque, fiché crédit et ce genre de plaisirs liés à une mauvaise gestion de ses finances personnelles. Alors, il y a maintenant quelques années, j’ai cherché une alternative aux banques « traditionnelles ». Vous savez, ces vieilles banques qui vous prennent 15€ de frais juste pour vous envoyer un courrier dans lequel il est écrit « vous êtes à découvert » ou « nous avons rejeté un prélèvement », etc.

J’ai d’abord essayé les solutions « classiques », conventionnelles, qu’on nous propose quand on est devenu un pariât bancaire. Par exemple, le désormais légendaire compte à la Banque Postale. Vous savez, ce compte réservés aux gens comme nous, les pauvres qui n’ont déjà plus aucun privilège comme les vacances par exemple, ou les paiements en plusieurs fois. Et bien à ces gens là on propose en dernier recours d’aller ouvrir un compte à la Banque Postale. Un « CCP » (compte courant postal) sur lequel vous allez pouvoir faire des dépôts, des retraits (très très limités) et avec lequel vous sera fourni une formidable carte MasterCard Maestro ou Visa Électron avec laquelle vous ne pourrez pas dépenser plus que 300€ sur 7 jours glissants…

Ensuite, en 2014, j’ai découvert Nickel. Le Compte Nickel. Vous savez, ce formidable compte bancaire pour les pauvres. Qu’on peut ouvrir dans un bureau de tabac. Cet endroit où des gens déjà pas bien riches dépensent le peu qu’ils ont dans des jeux à gratter, de l’alcool ou du tabac… Quand j’ai découvert Nickel, cette nouvelle « banque » n’appartenait à aucun grand groupe et se targuait d’être le robin des bois du monde moderne. Alors oui, ça dépanne. C’est pratique quand son compte bancaire principal est devenu un véritable puis sans fond. Mais une fois compris et découvert les frais et les limites de ce fameux compte Nickel, j’ai vite cessé de m’en servir. Sans parler de la carte bancaire fournie avec ce compte qui fait tellement honte quand on la tend à un commerçant…

Et donc dieu merci j’ai fini par découvrir N26. Présenté à l’époque comme un « service bancaire », N26 est devenue depuis une vraie banque avec une licence bancaire Européenne. Quand j’ai ouvert mon compte chez eux, j’ai eu cette impression de découvrir une bouteille d’eau dans le désert. Une oasis. Car pour un interdit bancaire, N26 est une incroyable manière de reprendre espoir. Mais pour les autres, ceux qui n’ont aucun soucis bancaire et ceux qui cherchent juste une solution d’appoint, N26 est une arme terriblement efficace pour contourner les limites du système bancaire français.

Carte Metal N26 dans sa toute première version.

Pour ma part, dès le début j’ai souscrit à l’offre « Black » à 9,99€/mois. Celle-ci permet de s’affranchir de certaines limites de paiement par carte et permet aussi de jouir de certains avantages comme les 5 retraits gratuit par mois dans des distributeurs de billets. Mais plus récemment je suis passé à l’offre Metal. Je dirais même que j’ai été parmi l’un des premiers en France à recevoir la carte N26 Metal. J’ai d’ailleurs toujours cette « version 1 » de la carte N26 Metal et cette carte n’est pas en métal elle est en plastique (lol). Plus précisément un morceau de métal recouvert de plastique. mais outre cette fameuse carte, plus solide et plus lourde qu’une carte conventionnelle, l’offre Metal offre tout un tas de bénéfices. Une assurance type « Mondial Assistance », des plafonds de paiement « stratosphériques » (10.000€/mois) et un service client dédié.

Mais finalement toutes ces histoires d’offre « Black » ou « Metal » ne sont pas vraiment importantes. L’important c’est que si vous ouvrez un compte N26, vous aurez un VRAI compte bancaire (domicilié en Allemagne) avec un IBAN (RIB) à communiquer à qui souhaite vous prélever ou vous virer de l’argent. Vous aurez une VRAIE et BELLE carte bancaire MasterCard avec laquelle vous pourrez payer sur internet, dans les commerces, sur les autoroutes, etc. N26 propose même Apple Pay ! Si vous avez un iPhone ou une Apple Watch vous pourrez donc payer via votre carte bancaire N26… Bref, un vrai kif !

Alors oui, certains organismes (pour la plupart publics) refusent les IBAN étrangers comme celui fourni par N26 mais dans la grande majorité des cas cela ne pose pas problème. Aussi, pour les plus économes d’entre vous, N26 peut paraitre cher. Car 14,90€/mois pour l’offre Metal cela représente presque 180€/an. Mais je vous assure que le confort au quotidien que N26 procure vaut largement ces 180€ à l’année. Et si vous optez pour l’offre Black ou même l’offre « basique » vous pourrez quand même avoir de très nombreux avantages.

Je finirais en parlant quelques instants de l’application N26 et de l’instantanéité de toutes les opérations réalisées avec la banque allemande. Nous sommes là à des années lumières de ce que peuvent proposer les banques « traditionnelles ». Un exemple ? Vous réglez votre baguette avec votre iPhone (Apple Pay) relié à votre MasterCard N26. Avant même que le TPE (terminal de paiement électronique) sur lequel vous avez posé votre iPhone ne dise « paiement accepté », vous avez déjà sur votre iPhone une notification de votre paiement. Et le solde de votre compte est affiché dans l’application en temps réel ! Pas besoin d’attendre un ou deux jours pour voir apparaitre vos paiements par carte dans l’application comme c’est le cas pour la quasi-majorité des banques « classiques ».

Bref, même si depuis j’ai découvert Revolut, le concurrent britannique de N26, je continue à utiliser les services de la banque allemande qui sont de loin les plus sérieux et les plus fiable disponible sur le marché actuellement. D’ailleurs, si vous vous attendiez à ce que je compare N26 à Nickel, ou PCS, ou Ferratum ou C-Zam, c’est que vous n’avez toujours pas compris à quel point N26 et Revolut sont au dessus de la mêlé. Les comparer aux autres c’est comme comparer le FC Barcelone à L’en Avant Guigamp 😉