Coups de Gueule Non classé Services Divers

L’escroquerie C-ZAM

Présentation :

Depuis l’arrivé du Compte Nickel en 2014, les banques s’affolent et tentent toutes de se faire une place sur ce marché en pleine expansion, celui des « comptes sans banque ». D’ailleurs, le terme n’est pas bon puisque Nickel ou C-ZAM sont de « vraies » banques ou tout du moins une banque se cache derrière.

Arrivé en 2017, C-ZAM est donc le « Compte Nickel » de la banque Carrefour Banque. Carrefour Banque étant elle même une filiale de BNP Paribas. Comme le Compte Nickel, le compte C-ZAM est à faible coûts, et accepte les personnes en situation d’interdit bancaire (de plus en plus nombreuses).

Vous pouvez acheter votre coffret C-ZAM dans tous les supermarchés Carrefour, et l’ouverture du compte se fait ensuite sur le site www.compteczam.fr. Quelques questions et quelques documents vous seront demandés. Une fois toutes les informations saisies, votre compte courant C-ZAM sera ouvert et vous aurez donc un vrai RIB basé en France (IBAN commence par FR).

Pratique puisque certains organismes privés (comme Bouygues Télécom) refusent désormais les comptes Nickel et les organismes publics (CAF, Pôle Emploi, etc.) refusent les comptes avec un IBAN qui comme par autre chose que par FR.

Le coffret est vendu au prix de 5€ et les frais de compte sont de 1€/mois. Attention, comme pour Nickel impossible d’encaisser ou d’émettre des chèques, et impossible également d’avoir un découvert (ils en font même un argument de vente).

Contrairement à Nickel cependant, IMPOSSIBLE de déposer des espèces ! Vous pouvez approvisionner votre compte uniquement par carte ou par virement ! Et pour les virements, il ne faut pas être pressé (nous y reviendrons).

Mon expérience :

Ouvert en septembre dernier, mon compte C-ZAM m’a d’abord enchanté ! Carte en relief de bonne facture et qui fait bonne impression, de surcroit équipée du sans contact, et des tarifs annoncés intéressants. De plus, comme précisé dans la présentation, le RIB C-ZAM est accepté partout et par tous ! Contrairement aux RIB étrangers (N26, Ferratum, Sogexia, Revolut, etc.) et au Compte Nickel (désormais refusés par certains organismes comme Bouygues Télécom).

Les premières semaines d’utilisation se font agréablement. Les paiements sans contact fonctionnent bien, la carte est jolie et est acceptée partout. Première difficulté lorsqu’il s’agit approvisionner le compte. En effet, si vous avez des espèces et que vous souhaitez les mettre sur votre compte C-ZAM, il faudra d’abord les déposer sur un autre compte (Nickel par exemple) puis vous faire un virement. Sinon vous pouvez verser de l’argent sur votre compte C-ZAM via une carte bancaire (celle d’un proche par exemple).

Les virements, parlons-en ! Habituellement, lorsque je me fais un virement depuis Nickel vers N26 ou Revolut, cela met quelques heures. Pareil depuis mon compte PayPal. Là, que ça soit les virements entrants ou sortants il faudra vous armer de patience ! En effet, une équipe « d’humains » vérifient et valident tous les virements entrants ou sortants. Cela peut donc être long si par exemple vous recevez ou émettez des virements en début de mois (car ces personnes sont alors surchargées). Pratique lorsqu’on attend sa paye ou ses allocations… De la même manière, lorsque vous émettez un virement SEPA, il faudra plusieurs jours pour le recevoir sur le compte destinataire…

On peut donc dire que même si C-ZAM se présente comme une banque « moderne » et comparable à Nickel, au niveau des virements il n’en est rien. La même chose pour l’application mobile. Quand Compte Nickel, Revolut ou N26 proposent désormais une application qui permet de s’identifier avec TouchID (sur iPhone par exemple), l’application C-ZAM demande encore un bon vieux code à 6 chiffres… De la même manière la présentation général de l’application n’est pas très moderne. Enfin, notez que les opérations mettent parfois quelques minutes à apparaitre sur votre appli quand chez les concurrents cela est désormais en temps réel (de même pour le solde).

Mais ce n’est comparé à l’escroquerie énorme que vous réservé C-ZAM : les frais de rejets ! En effet, quand chez Nickel il faut plusieurs rejets de prélèvements par mois pour se prendre 5€ de frais de rejet, chez C-ZAM c’est tout autre chose. Chaque rejet de prélèvement occasionnera 20€ (!) de frais de rejet ! Autant vous dire que si votre paye arrive en retard, TOUS vos prélèvements (internet, mobile, électricité, etc.) seront rejetés et vous tomberez facilement dans un découvert non autorisé (lui aussi occasionnant des frais) ! Même les banques traditionnelles (Crédit Agricole, Société Générale, etc.) n’osent plus faire ce genre de chose…

En seulement deux mois, je suis descendu à -250€ sur mon compte C-ZAM et ce, uniquement à cause de quelques rejets de prélèvements ! Autant dire que mon compte C-ZAM est foutu. Heureusement que les autres acteurs du marché sont moins voleurs sinon ces nouveaux « comptes sans banque » n’auraient aucun intérêt ! Chez N26 par exemple, les rejets de prélèvements sont facturés seulement 3€… Et pourtant N26 offre bien plus que C-ZAM ! Pareille pour Nickel qui tolère plusieurs rejets par mois (gratuitement) avant de facturer des frais (de 5€ seulement).

Conclusion :

Laissez les coffrets C-ZAM en rayon ! N’y touchez pas ! C’est au mieux inutile pour vous, au pire vous y laisserez votre argent ! Allez plutôt dans un tabac et ouvrez un Compte Nickel ! Ou bien téléchargez l’appli N26, Revolut ou Ferratum et offrez vous alors un compte « moderne » avec des services et une appli digne du 21ème siècle !

FUYEZ C-ZAM !

Jordan
Geek Berruyer de 31 ans.
https://cmonavis.eu

Laisser un commentaire