Mylène Farmer : de la star à l’icône. Son grand retour en 2018 !

C’est officiel, Mylène Farmer est de retour ! Nouveau film, nouvel album, 2018 sera son année.

 

 

Un extrait de son nouvel album (qui paraîtra cet automne) “Rolling Stone” est déjà sur les ondes depuis quelque temps, et annonce un come back retentissant. Des thèmes toujours chers à la chanteuse y sont abordés, mais avec une interprétation qui ne laisse pas indifférent. Musique électro, voix caverneuse à souhait, on y retrouve une Mylène plus en forme que jamais (et toujours aussi belle ! ) avec un style sur lequel on ne l’attendait pas. Une corde de plus à son arc, et ce n’est vraiment pas pour me déplaire. Mylène Farmer s’est entourée du dj et producteur star français Feder, avec qui elle a co-composé le titre. Un univers pas si inconnu, puisqu’elle avait déjà exploré ces mêmes sonorités avec le producteur Moby. J’attends l’album avec grande impatience, je suis persuadée que Mylène va me surprendre, comme pratiquement à chaque sortie pour mon plus grand bonheur. 

Le clip est quant à lui, agréable à regarder, très esthétique, mais personnellement, je trouve qu’il y a eu bien mieux dans la carrière de Mylène. Les premiers clips réalisés par Laurent Boutonnat, étaient superbes, de véritables courts-métrages, et je suis nostalgique de ces années là. Mon avis n’est donc pas, sans doute, le plus représentatif afin de qualifier ce clip, réalisé par Carole Denis. Les fans de Mylène sont réputés pour être exigeants, et je pense que c’est la pure vérité, elle nous a tellement habitué au grandiose, qu’on l’attend chaque fois au tournant…

 

Avec Ghostland, Mylène frappe un grand coup ! Vingt-quatre ans après l’échec de son premier film « Giorgino », Mylène revient dans un film d’horreur interdit aux moins de 16 ans. Un long-métrage, dans lequel elle y joue un rôle secondaire, avec toutefois des apparitions très remarquées. C’est Pascal Laugier, réalisateur français, qui a réalisé le clip « City Of Love » pour Mylène, qui a su la séduire afin qu’elle renoue avec le monde du cinéma. Connu pour sa réalisation de films fantastiques ou de terreur, il signe ici un film effrayant à l’ambiance pesante et violente.

L’histoire d’une mère de famille, Pauline, (jouée par Mylène Farmer), et de ses deux filles, qui héritent d’une vieille maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Des années plus tard, l’une des deux filles, devenue une auteur réputée, revient sur les lieux du drame, où habitent toujours sa mère et sa sœur… 

Si vous aimez Mylène Farmer et les films horrifiques, je vous conseille fortement d’aller le voir, je pense que vous ne serez pas déçus !

La passion Mylène

Mylène a su se construire une carrière loin des sentiers battus du show business. Provocatrice, perfectionniste hors pair, en 30 ans de carrière, cette artiste est devenue incontournable. Affirmant sa différence, assumant ses choix, Mylène est devenue une icône. La petite jeune femme timide des débuts à su s’imposer et s’est construite une légende. Chaque apparition de la star auprès de son public, prend des allures de grande messe, telle une révélation divine. Ses shows sont inégalables, démesurés, et c’est sur scène qu’on mesure l’ampleur de cet amour inconditionnel que ses fans lui portent.

J’avais 9 ans… Mon oncle me tend un 45 tours, “Tristana”. J’écoute, au début sans grande conviction, et je suis soudain happée par cette voix, cette mélancolie, cet univers, et je tombe amoureuse de ce personnage. Ma passion débute donc ce jour là, en l’année 1986, et depuis je ne cesse de l’alimenter, tant elle m’apporte de joie et de réconfort !

Elle suscite l’admiration, l’engouement, et est devenue l’idole d’une génération. Cette personne c’est Mylène Farmer. Je ne vais pas relater ici sa biographie, connue par beaucoup et accessible sur internet sur des centaines de sites, mais pourquoi j’aime cette personne depuis si longtemps, pourquoi elle m’est devenue, finalement, indispensable dans ma vie de tous les jours, car il n’y a pratiquement pas une seule journée, où je n’écoute pas Mylène. J’aime son univers énigmatique et original, mais aussi sa douceur et sa réserve. Par dessus tout, j’aime ses mots, le fait qu’elle écrive elle même les paroles de ses chansons, est un élément majeur pour ma part. J’apprécie qu’elle ait su préserver son aura de mystère, afin de nous livrer avec parcimonie, des moments rares qu’on adore d’autant plus. Pour toutes ses raisons, Mylène Farmer reste une artiste unique à mes yeux, inclassable et indétrônable.

 

Mon avis 

Avec son nouvel opus qui sortira à l’automne, son film « Ghostland » à l’affiche, et la scène qui devrait en toute logique être pour 2019, Mylène Farmer annonce un retour plus que prometteur et tonitruant. J’aime toujours autant cette artiste, que je suis depuis de très longues années, comme dit plus haut. Malgré tout, je reste éperdument amoureuse de l’époque Farmer/Boutonnat, même si Mylène a toujours su se renouveler avec brio. Mon album favori à ce jour est « Innamoramento » sorti en 1999, de par son univers mystique et empreint d’amour. J’ai eu la chance de la voir sur scène lors du Mylenium Tour, où j’ai été subjuguée par ce spectacle d’une force inouïe et sa qualité visuelle. Je me suis pris une claque, tant le spectacle était abouti et magnifiquement beau.

Même si fan, éperdument je le suis, je n’aime pas tout de Mylène Farmer. Je n’aime pas certaines chansons (Sextonic, Lonely Lisa, etc…) et j’ai trouvé Giorgino, son premier film, beau visuellement, mais bien trop long. Malgré tout, c’est une artiste qui dure et perdure, et mon amour pour elle et son univers également. A bientôt pour le prochain live, Mylène, je t’attends avec impatience !

Virginie Belengri