Pourquoi il faut se réjouir du transfert de Neymar

Depuis une semaine, vous n’entendez parler que de Neymar Junior et de son transfert au Paris Saint Germain. Certains d’entre-vous en ont assez d’entendre parler de lui et des 222 millions d’euros liés à son transfert. Je vais vous expliquer pourquoi il faut se réjouir de la venue du Brésilien dans la capitale, que l’on soit ou non supporter du PSG, et que l’on soit ou non fan de ballon rond.

Déjà, avant de raconter des bêtises, précisons que les 222 millions d’euros liés à son transfert sont destinés au FC Barcelone. Cette somme correspond à la clause qui permet au joueur de quitter le club espagnol (de rompre son contrat) pour aller jouer ailleurs (signer un contrat avec un autre club). Bien évidemment cette somme ne va pas « dans la poche » du joueur.

Cependant, il est évident qu’un joueur comme Neymar demande une prime à la signature dans un tel transfert. Il est évident aussi que son agent et tous ses représentants légaux demandent une commission. Le chiffre de 500 millions d’euros est évoqué pour l’ensemble du transfert (clause libératoire + commissions + prime , etc.).

Ensuite, intéressons nous d’un peu plus près aux points positifs. Je veux dire, pour nous, pour vous, pour la France et les Français (je ne parle pas que des supporters du PSG ou des fans de foot en général). Déjà, il faut savoir que chaque année, la masse salariale du Paris Saint Germain rapporte environ 170 millions d’euros à l’État sous diverses formes d’impôts. Avec Neymar dans l’effectif, ce chiffre va monter à 200 millions par an.

Cet argent va donc servir à payer nos fonctionnaires, acheter du matériel médical pour nos hôpitaux ou bien encore des armes pour nos militaires de la force Sentinelle. Mais plus que ça, la venue de Neymar au PSG apporte une visibilité à la France qui va sans doute attirer quelques touristes dans les mois et les années à venir. Les restaurateurs, les hôteliers ou les cafetiers doivent déjà s’en réjouir !

Aussi, n’oublions pas que dans notre beau pays tous les produits vendus sont soumis à une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui est désormais de 20%. Il faut donc se dire que dans les prochaines années, tout ce qui va se vendre « grâce » au fameux Neymar (ballons, maillots, figurines, chaussures, etc.) va rapporter à l’État, donc NOUS rapporter de l’argent.

Donc la prochaine fois que vous toucherez une allocation, une aide, un remboursement de la sécu, ou bien encore une prime d’activité, dites vous que quelques centimes ou quelques euros, sont peut-être les revenus directs ou indirects de ce joueur de foot brésilien dont vous avez entendu parler sans cesse en août 2017 😉

Jordan

Geek Berruyer de 31 ans.