High-Tech Tests

Un mois avec le Samsung Galaxy A3 2017

Je viens de passer un mois en compagnie du nouveau petit Samsung Galaxy A3 et je dois bien dire qu’il m’a séduit !

Premièrement, il faut bien avouer qu’il ressemble terriblement à un iPhone 6/7 (surtout dans cette couleur Or). Au niveau du format (strictement identique) et dans son poids (environ 130g) mais aussi dans son ergonomie globale. C’est un appareil très élégant, très doux (au toucher grâce à son revêtement oléophobique) et très bien construit.

Lorsqu’on l’a en main, on pourrait croire à un modèle « premium » (S7, S8) car les matériaux utilisés ainsi que sa légèreté et son format compact donne un sentiment de haut de gamme. D’ailleurs, si il possédait un écran Full HD sur sa petite dalle 4″7, il pourrait prétendre à chatouiller les grands frères du secteur.

Rien ne manque à sa fiche technique : capteur d’empreinte digitale, résistance à l’eau IP68, matériaux premium, 4G+, Bluetooth 4.2, écran Super AMOLED, etc. Il n’y a que ses 2GB de mémoire vive qui peuvent éventuellement le trahir. Ainsi que sa résolution d’écran de 1280*720.

À l’usage, jamais sa fluidité ne m’a fait défaut. Je prends souvent en référence son rival très populaire le Huawei P8 Lite 2017 que tout le monde aime tant, et j’avais subi plus de ralentissements sur le rival Chinois. De la même manière, les 16GB de stockage ne m’ont pas gêné, même si j’ai installé pas mal d’applications (pas de gros jeux). Surtout que j’avais rajouté un micro SD 32GB.

Le lecteur d’empreinte est rapide et précis. Touch Wiz propose désormais de retenir vos mots de passe internet via empreinte digitale (ce qui est très pratique). Et de plus en plus d’applications prennent en charge cette technologie qui paraissait gadget il y a encore un an.

L’étanchéité de l’appareil est pour moi un vrai plus. J’ai adoré pouvoir prendre mon bain avec l’appareil en main sans avoir peur de l’échapper dans la baignoire. Aussi le revêtement oléophobique de l’écran donne une sensation très agréable lorsque l’on navigue tactilement sur l’appareil (pitié ne rajoutez pas de verre trempé sur un tel bijoux).

Le dos de l’appareil est quand à lui très joli également, même si je le trouve un peu simpliste et je prefère le design des nouveaux J3/J5/J7 que je trouve un peu plus travaillé sur cette partie dorsale. D’ailleurs, en parlant du dos de l’appareil, parlons de son capteur photo. Celui-ci affiche 13MPX et propose des clichés correct. Je les attendait un peu meilleurs mais en plein jour le résultat est très bon. Sur ce point j’avais préféré le P8 Lite 2017.

Au niveau du capteur frontal (annoncé pour 8MPX), il propose de joli cliché lorsque l’éclairage est parfait, que le sujet est immobile et que son logiciel d’amélioration retravaille votre visage et votre teint. Cependant, sur des clichés mal exposés ou plus « naturels », le résultat est médiocre.

L’écran quand à lui aurait vraiment mérité une résolution plus forte (surtout à ce prix, le A3 2017 est tout de même proposé à 329€). Les pixels sont visibles à l’oeil nus et cela ne participe pas à l’impression que donnent les clichés réalisés avec l’appareil.

Cependant, l’avantage d’une telle dalle, associé à la technologie AMOLED, permet de proposer une autonomie folle ! Personnellement j’ai réussi à tenir deux jours sur une charge, ce qui est un petit exploit !

Enfin, notons que malheureusement ce téléphone nommé « 2017 » aurait pu s’appeler « 2016 », en effet il ne propose toujours pas Android Nougat (7) sorti pourtant il y a plus d’un an. Dommage…

Dommage également ce drôle de positionnement du haut-parleur que j’ai bouché avec mes doigts sans arrêt en mode paysage.

Pour finir sur un point positif, ce A3 2017 inaugure l’USB type C est ceci est vraiment une très bonne nouvelle ! Comme chez Apple le connecteur s’insère dans les deux sens et les transferts de données vers un port USB 3.0 se feront beaucoup plus rapidement. Excellente initiative donc.

Pour conclure je dirais que j’ai vraiment apprécier ce petit Samsung. Une sorte de mini Galaxy S7. Le format et le poids m’ont immédiatement séduit puis se sont ses capacités aquatiques et d’autonomie qui ont fini de me convaincre. Quelques petits défauts évidemment (qualité photo, Android 6) mais rien de bien méchant.

Si vous arrivez à mettre la main sur cet appareil pour moins de 300€ vous ferez assurément une bonne affaire. Sans ça, son prix est un poil élevé, mais c’est à ma connaissance le smartphone IP68 le plus accessible à l’heure actuelle.

Jordan
Geek Berruyer de 31 ans.
https://cmonavis.eu

Laisser un commentaire